En bref

=► RESULTAT DU BUDGET PARTICIPATIF CITOYEN DU LOT ET GARONNE

36 PROJETS LAUREATS

612

Jeudi dernier, après plusieurs jours de dépouillement sous contrôle d’huissier, les résultats sont connus : 36 projets seront financés par l’enveloppe départementale dotée d’un million d’euros au total. 55 077 Lot-et-Garonnais de plus de 11 ans se sont mobilisés. Ils ont voté, sur internet ou par le biais des bulletins mis à disposition, notamment dans les mairies. Cela représente près de 20 % du corps électoral ciblé, un record pour un budget participatif départemental ! Chaque participant devait sélectionner ses trois projets préférés pour valider son vote, ce qui aboutit à un total de 165 231 voix.
La répartition des projets retenus est la suivante :

- 21 projets cantonaux / le premier projet arrivé en tête dans chaque canton ;

- 6 projets supplémentaires / Selon le nombre de voix obtenues jusqu’à épuisement de l’enveloppe globale ;

- 8 projets jeunes / Sélection des projets jeunes par ordre décroissant des voix obtenues jusqu’à épuisement de l’enveloppe dédiée, qui représente 10 % de l’enveloppe globale, soit 100 000 € ;

613

Deux dossiers ont été retenus pour les cantons de Marmande :

Marmande 1 :

Les gabares revisitent le Mot et Garonne pour 14488€ avec 1606 votes

Marmande 2 :

Une équipe Cycliste Ambassadrice du Lot et Garonne pour 46928€ avec 1716 votes.

580

Description de notre projet :

Le Club cycliste Marmande 47,  équipe de division nationale, souhaite évoluer et rivaliser avec les grandes équipes cyclistes nationales voire internationales.
Pour ce faire, il a besoin de se doter de matériel performant afin de pouvoir se rendre sur les épreuves cyclistes dans toute la France mais également en Espagne, Belgique, Canada et autres pays. Le cyclisme est un sport coûteux, qui ne possède aucune billetterie : ses seules ressources proviennent du sponsoring et des subventions institutionnelles.
Afin de se doter de moyens a minima performants, le club doit acquérir un véhicule équipé d'une galerie porte-vélos, de vélos pour ses coureurs de 1re catégorie, d'une table de massage, d'une boîte à outils spécifiques, de roues de rechange, d'un barnum et de chaises pliantes.
Nos deux véhicules actuels, ainsi que nos vêtements cyclistes portent déjà les couleurs du 47 : à ce titre notre équipe "véhiculera" les couleurs de notre département et sera en quelque sorte son "ambassadeur".

UN GRAND MERCI A TOUTES CELLES ET TOUS CEUX

QUI ONT VOTE POUR NOTRE PROJET

614

 

 

 

=► UN AUTRE DEPART AU SEIN DU CCM 47 BAPTISTE LACROIX

607

Baptiste LACROIX jeune coureur junior du CCM47 a annoncé son départ pour la saison 2021 en direction du club de Nationale 1 Chambéry Cyclisme Formation (Club réserve de l’équipe AG2R La Mondiale).

Baptiste Lacroix est né le 30 mai 2002, Il est étudiant en terminale au CREPS de Talence-Bordeaux. Il est actuellement un des hommes forts du peloton des juniors français. Il est positionné à la 18ème place des juniors au challenge Direct Vélo. Il vient de se classer 2ème sur une étape du Tour Paca le week-end dernier.

SES PRINCIPALES PERFORMANCES :

 

=► UN DEPART AU CCM 47

604

Lilian Langella a connu jusqu’à ce jour un seul club : Le CCM47

Il a commencé en école de de vélo, puis minime, cadet, junior et enfin espoir en N3

Lilian a signé un accord le jour du Grand Prix de la Tomate avec les dirigeants du club de Blagnac.

Il rejoindra le GSC BLAGNAC VELO SPORT 31, équipe de Nationale 1, dès le début de saison 2021

Nous lui souhaitons une belle réussite sous ses nouvelles couleurs.

605

Le patronyme LANGELLA est attaché depuis une trentaine d’années au Club Cycliste Marmande 47, en conséquence nous continuerons à le suivre, à l’encourager et à le soutenir dans ce nouveau challenge

606

 

 

=► Grand Prix de la Tomate 2020

Grand prix tomate 2020

=► BUDGET PARTICIPATIF INITIATIVE CITOYENNE

Nous tenons à remercier tous ceux et toutes celles qui ont soutenu notre projet.

Nous avons obtenu 81 votes sur la plate-forme internet

Et 1663 votes « papier »

Soit un total de 1744 voix pour le projet 6055.

# 6055 - Une équipe cycliste

Ambassadrice du Lot et Garonne

580

Canton ou département :

MARMANDE 2

 

Localisation de l'idée :

76 rue Saint-Exupéry 47200 Marmande

Description de l'idée :

Le Club cycliste Marmande 47,  équipe de division nationale, souhaite évoluer et rivaliser avec les grandes équipes cyclistes nationales voire internationales.
Pour ce faire, il a besoin de se doter de matériel performant afin de pouvoir se rendre sur les épreuves cyclistes dans toute la France mais également en Espagne, Belgique, Canada et autres pays. Le cyclisme est un sport coûteux, qui ne possède aucune billetterie : ses seules ressources proviennent du sponsoring et des subventions institutionnelles.
Afin de se doter de moyens a minima performants, le club doit acquérir un véhicule équipé d'une galerie porte-vélos, de vélos pour ses coureurs de 1re catégorie, d'une table de massage, d'une boîte à outils spécifiques, de roues de rechange, d'un barnum et de chaises pliantes.
Nos deux véhicules actuels, ainsi que nos vêtements cyclistes portent déjà les couleurs du 47 : à ce titre notre équipe "véhiculera" les couleurs de notre département et sera en quelque sorte son "ambassadeur"

Montant estimé de l'idée : 46928€

 

=► FFC - Opération de fidélisation / Renouvellement de la licence pour les moins de 19 ans

 

Renouvellement licence moins de 19 ans / Consultez la copie web
 
 

OPÉRATION DE FIDÉLISATION / LICENCIÉ.E.S MOINS DE 19 ANS

Chers clubs,

Chères Présidentes, Chers Présidents,

Après de longues semaines de confinement et de nombreux reports et annulations d’épreuves, la vie en club, les activités et les compétitions ont repris leurs droits.

Toujours dans le respect des gestes barrières !

De nombreux clubs ont été durement touchés par cette grave crise sanitaire sans précédent qui impacte fortement les activités de notre Fédération et des structures en région.

Nous avons partagé avec vous cette frustration et je tenais personnellement à vous remercier pour votre engagement sans faille et à vous témoigner notre reconnaissance en ces moments difficiles.

Afin de limiter les effets de cette crise et garantir l'avenir de notre filière, la FFC et ses services ont essayé de vous accompagner, du mieux possible, durant cette période particulièrement indécise, en vous proposant un suivi des dispositifs réglementaires et légaux mais aussi en vous confiant du contenu exclusif pour l’entraînement et la pratique sportive.

Cet été, de nombreux clubs ont ouvert leurs portes dans le cadre de l’opération estivale « Un été à vélo », créée spécialement pour aider les clubs à relancer leurs activités.
Nous avons également souhaité renouveler, cette année, les journées portes ouvertes de notre opération historique « À la découverte des sports cyclistes ». Ce mois-ci, les structures fédérales pourront ainsi proposer des animations et des initiations aux jeunes sportifs/ves français.es.

Plusieurs outils et supports sont également à votre disposition. Nos équipes ont notamment travaillé sur la réalisation d’un document de présentation des avantages associés à notre licence fédérale, téléchargeable et imprimable.

Nous consolidons actuellement un plan de relance qui vous sera communiqué, par vos comités, d’ici quelques semaines.

L’une des premières mesures prises est à destination des licencié.e.s.

Notre Bureau Exécutif a en effet décidé de fidéliser nos licencié.e.s de moins de 19 ans dans le cadre du renouvellement de leur licence, en ligne et de façon dématérialisée depuis leur espace licencié. À partir de début octobre, lorsque ce renouvellement sera possible, une remise de 10€ sera ainsi appliquée au tarif de leur licence, peu importe laquelle, sans toucher à votre adhésion club.

Cette opération sera donc financièrement supportée, dans son intégralité, par la FFC.

En 2019, cette population de licencié.e.s, de 0 à 18 ans compris, représentait 49 500 adhérent.e.s soit 52.5% des effectifs de la FFC (à l’exclusion des Dirigeant.e.s). Un tiers de ces licencié.e.s ne renouvelle pas leur licence l’année suivante, soit près de 16 500 jeunes qui quittent nos clubs chaque saison.

Un turnover important que nous devons combattre !

De plus, ces jeunes licencié.e.s disposent de très peu de moyens et dépendent financièrement, pour la plupart, de leurs parents.

Ces licencié.e.s 2019-2020, ou leurs parents, ont reçu une communication officielle de notre part, il y a quelques jours, leur présentant cette opération de fidélisation.

Nous comptons également sur vous pour faire le relai de cette opération en communiquant le plus largement possible. Poursuivons ensemble l’objectif d’accroître nos effectifs "jeunes" pour la saison à venir.

Au nom de la FFC et de ses élu.e.s, je vous souhaite une excellente rentrée et une très belle saison 2020-2021. Le plaisir et la joie de pratiquer et de se rassembler doivent retrouver le rang de nos clubs. Je suis convaincu que cette nouvelle saison marquera le début d’une période d'embellie et de relance pour tous les acteurs de la filière cycliste.

                                                                                                                     Michel CALLOT

                                                                                                                     Président de la FFC

 

578

=► L’évolution du sport cycliste

Article médecine du sport  20 juillet 2019 by Jean Jacques Menuet 

 

Mon regard sur l’évolution du sport cycliste

20 ans après, quelle évolution pour le sport cycliste, regard d’un « vieux » médecin

Un exercice difficile auquel je me livre, mais qui me semble intéressant : comment le cyclisme a-t-il évolué, si on étudie plusieurs facettes de ce sport à qui j’ai consacré et je consacre une grande partie de ma vie ; le ton que je vais employer est volontairement acide, juste pour aiguiser la réflexion ; à ma petite place sur le terrain, aux côtés du coureur que je respecte et que j’écoute, je garde toutefois une respect et une passions immense, et l’envie de prolonger mon engagement dans le sport cycliste ; je vais lister quelques réflexions :

Le dopage :

  • Avant: les années 99, j’arrive dans le milieu ; je découvre un sport dans lequel les victoires sont soumises à « question » ; l’environnement est trouble, tous les acteurs, toutes les instances françaises et internationales connaissent les dérives ; certains sont acteurs, d’autres simples observateurs, mais tout le monde sait ; certains essayent de lutter tels des travailleurs sociaux dans les quartiers difficiles, je pense que cela a été mon cas, tout comme d’autres; d’autres étaient acteurs; certaines équipes sont montrées du doigt et « payent », alors que le système est généralisé. A l’époque, la connaissance que j’ai des autres sports me fait affirmer que tous les sports étaient concernés. Rien n’était tout noir, rien n’était tout blanc, de nombreux sportifs étaient propres, mais ils ont clairement eu du mal à exprimer leur talent.

  • Aujourd’hui: quelques performances m’interpellent; sur ce Tour je ne me fais pas d’illusions ; j’ai un regard critique sur la tentation franchouillarde de « flinguer » les vilains étrangers qui piquent les victoires aux « gentils » français ; en France on n’a jamais aimé les étrangers qui gagnent : cf. l’époque d’Eddy Merckx déjà …. Pourquoi le dopage ne concernerait que les étrangers ? En France on a le meilleur fromage, la meilleure baguette, le meilleur vin, le « french kiss », la récupération des politiques est de mise (mais aussi lors de la victoire des « bleus » en 98 …), etc. etc., tout juste insupportable. J’affirme que des portes sont encore ouvertes pour l’accès au dopage, les « microdoses » de corticoïdes en particulier, je m’en suis déjà expliqué à plusieurs reprises, tout le monde s’en fiche …  Mais les microdoses c’est le dopage des pauvres ; quid du très probable dopage génétique, quid des probables substances non encore détectables ou difficilement détectables. TOUTEFOIS, très clairement l’ambiance a changé, le profil du coureur a changé, l’environnement du coureur a changé, les Instances mettent en place une stratégie volontariste et cadrée : les actions de l’UCI, AMA, FFC, MPCC, CADF sont tout à fait louables et doivent être encouragées. Mais certains coureurs se font encore  « b…..    la g….. » par d’autres. Au final : une évolution manifestement favorable avec très certainement la majorité du peloton qui joue le jeu. Un sport de plus en plus contrôlé, avec des contrôles urinaires et sanguins sans concession. Les autres sports ? : je m’en fiche et je n’ai pas à distribuer des bons et des mauvais points : juste il ne faut pas rêver bêtement. Terminé pour ce chapitre sur le dopage ; je ne détiens aucune vérité, je n’ai pas la prétention de tout savoir, juste à ma place d’observateur en interne j’ai le droit de formuler un avis, autant que d’autres qui parfois ne connaissent pas le terrain.

Le coureur :

  • Avant: je ne veux pas passer pour un « vieux con », mais j’appréciais vraiment le profil vrai du coursier, capable avec les moyens du bord d’écouter ses sensations, de les interpréter, d’adapter. Les gars connaissaient l’histoire et la culture de leur sport.

  • Aujourd’hui: la technologie a envahi l’environnement du coureur ; les capteurs de machin, les capteurs de truc. Le coureur se transforme en objet connecté ; pour le plus grand bonheur du business et des nombreux intervenants qui ont infiltré le milieu : préparateurs machin, préparateurs truc. Chaque intervenant veut exister. Un de mes combats : renvoyer le coureur à l’écoute de ses sensations, dans TOUS les aspects de son sport : physiologie, nutrition, mental (accepter d’être triste, accepter de perdre, accepter qu’une saison c’est 98% de grimaces pour 2% seulement de sourire); surtout comprendre comment il fonctionne, savoir lâcher prise, etc. etc. Si je conçois l’intérêt de la technologie, je pense qu’il est souhaitable de garder un regard plus simple, qui met en avant les bases de la physiologie, de l’hygiène du sport (étirements, gainage, proprioception, sommeil, nutrition simple et adaptée, etc etc)

La com à outrance : ce qui compte n’est plus ce que l’on fait mais l’image que l’on montre

  • Avant: le Directeur sportif était le seul intervenant.

  • Aujourd’hui: la priorité va à la communication sur l’émotion ; montrer ce qu’on fait ; faire vibrer quelques centaines de followers ; les démarches de fond (l’entraînement, la nutrition, etc.) ça n’intéresse pas, ça ne fait pas vibrer ; ce qu’on fait vraiment importe peu, ce qu’il faut montrer c’est comment on le fait, montrer de l’émotion, de l’inside, du « pseudo vrai ». Mais bon, c’est aussi la demande du spectateur, des partenaires financiers, et bien sûr que je suis conscient que sans moyens financiers il n’y a pas de sport de haut niveau; c’est l’évolution de la société, c’est la dérive de la médiatisation du moindre pet de travers, la recherche du scoop, de l’image qui fait vibrer. Probablement faut-il accepter cette  évolution qui concerne tous les aspects de la société: faits divers, politique, show-biz etc, et ne pas ruminer « c’était mieux avant !! »  (on se fait mal et ça sert à rien …)

=► NOS DEUX MOTARDS SERGE DE NADAI ET DOMINIQUE LAGARDERE INSISPENSABLES POUR LA SECURITE DE NOS ORGANISATIONS

Ils sont tous deux licenciés au CS Virazeil et au Club Cycliste de Marmande 47, ce qui leur permet d’intervenir pour la sécurité sur nos organisations mais également sur celles des autres clubs régionaux.

510511

 

 

 

 

 

 

SERGE

 

DOMINIQUE

 

512

 

 

 

 

Serge DE NADAI et Dominique LAGARDERE sur la course de Pardaillan

 

513

Serge sur le Grand Prix de la Tomate 2019

Cette fonction implique une maitrise parfaite de la conduite de moto et une anticipation constante est de règle. Il va de soit, que plus encore que le motard traditionnel, le signaleur (ou autre fonction) à moto doit avoir une machine en parfait état.

 

Il doit connaitre le déroulement d’une épreuve cycliste et la manière d’y manœuvrer, ainsi que le parcours, les points « chauds » caractérisant les risques de l’épreuve. Un passé cycliste est un plus, ce qui est le cas de nos deux motards Serge et Dominique.

 

Il doit rouler avec les feux de croisement, respecter le code de la route et rester courtois en toutes circonstances, son passager éventuel étant tenu d’avoir le même comportement.

 

I/ Son rôle :

 

A/ Ouvrir la course et en signaler son passage au public et aux autres usagers de la route.

 

B/ Porter les équipements réfléchissants blousons ou gilet jaune 

C/ Signaler aux coureurs au moyen d’un drapeau jaune et d’un sifflet tout ce qui peut être dangereux sur la route et risquer d’entrainer une chute : ilot central, passage étroit, virage dangereux, trou, …

 

D/ Pendant les dépassements des coureurs il doit respecter la règlementation et la discipline sportive à savoir :

- Ne pas doubler les coureurs lors des classements intermédiaires, ne pas doubler par la droite.

- Respecter le drapeau rouge interdisant le passage des voitures et des motos, sauf celles des commissaires chargés du contrôle de la course.

 

- Il est interdit de dépasser les coureurs dans les 5 derniers kilomètres.

 

E/ Il doit respecter scrupuleusement le code de la route.

 

F/ Respecter les consignes données par le responsable du groupe, qui le tiendra lui-même de l’organisateur.

 

Il pourra si besoin, stopper momentanément la circulation chaque fois que cela sera nécessaire 

II/ Son équipement :

 

- Permis de conduire.

- Licence FFC et/ou UFOLEP (obligatoire).

- Une copie de l’arrêté autorisant la course.

- Itinéraire de la course.

- Un sifflet pour se faire entendre des coureurs et des usagers de la route lorsqu’un danger se présente.

- Un drapeau de couleur jaune indispensable pour signaler tous les obstacles dangereux pour les coureurs et les suiveurs.

- A l’avant de la moto, un panneau signalétique indiquant « SECURITE COURSE ».

- Une radio de type VHF/UHF, CB, pour suivre l’évolution de la course et recevoir les informations ou directives éventuelles de la direction de la course.

- Une tenue adaptée à la conduite d’une moto, bottes, casque, blouson, gants et gilet fluo siglé.

514

Dominique Lagardere sur la Coupe de France cadet à Bouglon

Un grand MERCI à ces deux bénévoles indispensables sur nos épreuves

 

 

=► DES RESULTATS DU CCM EN 1991

402

=► DES JUNIORS EN OR – 1995

398

=► BELLE SERIE POUR LE CCM 47 EN 1995

VICTOIRES D’ANTHONY LANGELLA, BENOIT BORDIN,

JEAN-FRANCOIS GUERIN + UN TRIPLE POUR GUILLAME DESTANG

393