Presse

=► Cyclisme : la Marmandaise Jade Labastugue vice-championne du monde junior de poursuite par équipe

Article paru dans le journal SUD-OUEST

Cyclisme : la Marmandaise Jade Labastugue vice-championne du monde junior de poursuite par équipe


 

Accueil Lot-Et-Garonne Agen

2021 414

Par Gauvain Peleau-Barreyre
Publié le 03/09/2021 à 12h
00

    

Licenciée au Club Cycliste Marmandais (CCM 47) depuis deux saisons, la spécialiste de la piste de 18 ans a ajouté une médaille mondiale après avoir décroché plusieurs titres nationaux

Les championnats du monde junior de cyclisme sur piste, qui se déroulent actuellement au Caire, en Égypte, ont vu une sacrée performance de la part des coureuses de l’équipe de France, dans laquelle la Marmandaise Jade Labastugue s’illustre.

La jeune fille de 18 ans, qui court pour le Club Cycliste Marmandais (CCM 47) depuis deux saisons, vient de décrocher la médaille d’argent ce jeudi 2 septembre au vélodrome cairote lors de l’épreuve de poursuite sur piste par équipe réservée aux juniors.

Belle saison

Entourée de Bénédicte Ollier, Flavie Boulais, Lara Lallemant et Doriane Kaufmann, la Lot-et-Garonnaise a participé à la performance du team tricolore. C’est la Russie qui décroche la médaille d’or, la Pologne complétant le podium.

« C’est une spécialiste de l’Omnium (épreuve combinée sur piste), rappelle le secrétaire général du CCM 47, Jean-Marc Rouxel. Elle vient de remporter le titre de championne de France de cette épreuve alors que les Élites participaient également. » Jade Labastugue est aussi championne de France de poursuite individuelle.

Jade Labastugue est, par ailleurs, une des figures de proue de l’Entente Marmande-Mérignac Enosis qui évolue en Nationale 2.

2021 415

L’équipe de France féminine junior vice-championne du Monde de poursuite sur piste, avec la Marmandaise Jade Labastugue (à gauche).

CCM 47

=► Bartali vs Bobet, une histoire en jaune

de Lisa Capaccioli, avec Francesco Dendi (Bartali) et Aymric Faure (Bobet).

Un beau projet théâtral italo-français, comédie humaine qui vise à présenter deux personnages un mécano et un boulanger qui se rencontrent par hasard et qui racontent l'histoire de deux grands champions : Gino Bartali et Louison Bobet.

2021 388


Les 19, 20 et 21 août 2021 à 20h au Contrepoint Café-Théâtre à Agen. Vous pouvez déjà réserver vos places au : 07 82 98 42 42.

=► LENAIC LANGELLA SUIT LES TRACES DES AINES

Article paru dans DIRECT VELO
Par NICOLAS MABYLE
Le 16 juillet 202

2021 385

Dans la famille Langella, on connaissait Anthony, le père, professionnel chez GAN puis au Crédit Agricole entre 1995 et 2002. Et Lilian, le fils aîné, ancien membre du CC Marmande 47 et désormais coureur du GSC Blagnac VS 31 depuis l’hiver dernier. Voilà maintenant le petit-frère, Lenaïc, Junior à Marmande, où son père est président depuis 2011. Après quelques accessits en début de saison (voir sa fiche DirectVelo), le jeune coureur a décroché ses premiers résultats significatifs le week-end dernier à l’occasion du Tour du Carmausin-Ségala (Fédérale Juniors). D’abord en étant offensif lors de la première étape en circuit, samedi, en passant la quasi-totalité de la course en tête. “J’avais pour but de faire les grimpeurs mais finalement, je suis parti dans la descente du GPM, au premier tour, avec un autre gars (Amaury Garnier, NDLR). On s’est directement bien entendus. Un autre mec (Darren Rafferty, NDLR) est rentré et ça a directement tourné à trois”.

Ce trio n’a ensuite jamais cessé de creuser l’écart sur les premiers groupes de poursuite, alors que le peloton a très vite volé en éclats. Dès la mi-course, il est alors devenu évident que les trois coureurs de tête allaient se jouer la victoire, mais Lenaïc Langella a connu un passage à vide, à quelque 50 kilomètres de l’arrivée. “J’ai eu un coup de moins bien. Heureusement, un coéquipier à qui je prenais un tour a pu me filer deux gels et ça m’a fait beaucoup de bien. J’ai repris mes relais au bout de dix bornes dans les roues”. Durant le dernier tour de circuit, Darren Rafferty a tenté de faire la différence dans l’ultime GPM mais l’Aquitain s’est accroché, et c’est au sprint que s’est jouée la victoire d’étape entre les trois courageux. “Je crampais déjà dans la bosse alors autant dire que j’étais mort pour le sprint. J’espérais quand même faire au moins 2e mais ça ne l’a pas fait”.

D’ABORD UN PUNCHEUR

Le lendemain matin, c’est un contre-la-montre par équipes qui a en grande partie décidé du sort de l’épreuve. Le Team 31 Jolly Cycles de Darren Rafferty a alors repris près d’une minute aux coureurs du CC Marmande 47 de Lenaïc Langella. “On se doutait qu’on allait perdre du temps mais on a quand même bien limité les dégâts. On n’a perdu que 50 secondes, à quatre contre six, face à des mecs qui avaient tous des vélos de chrono alors que dans notre équipe, on n’était que deux à avoir un vélo de chrono. Ce n’est pas si mal”. L’étape en ligne de l’après-midi a ensuite permis au Junior 1ère année d’assurer sa troisième place au général et le maillot de meilleur jeune, malgré “des sensations pas terribles” lors de ce troisième et dernier acte du week-end. 

Place désormais au Grand Prix de Cherves (Vienne), en Coupe de France, pour celui qui a débuté le cyclisme dès ses 4 ans, avec son frère Lilian et son père comme appui de taille. “Pour le moment, je pense être un bon puncheur. J’aime les bosses courtes et raides mais je suis aussi à l’aise dans les bosses plus longues”, résume pour DirectVelo celui qui se dit satisfait de son début de saison. “J’étais simplement déçu de mon Championnat régional, que j’ai pris totalement à l’envers. Mais faire un podium sur une Fédérale, ça motive !”. Dimanche, pendant que Lenaïc terminait 3e du Tour du Carmausin-Ségala, le grand-frère Lilian finissait 5e du Grand Prix de Trèbes. “Je l’ai appris juste après l’arrivée. On s’entraîne souvent ensemble, on s’entraide au maximum. Et on se taquine sur les KOM Strava du coin ! Papa nous donne aussi beaucoup de conseils, ça m’aide”, conclut celui qui sera en Terminale Scientifique à partir de la rentrée de septembre, et qui espère d’ici-là faire un résultat sur les Championnats de France de l’Avenir, lui qui s’est notamment porté candidat pour l’épreuve contre-la-montre. 

=► Communiqué de Presse - Ministère des Sports

Ci-joint le Communiqué de Presse relatant les échanges entre l'état et le mouvement sportif. 

Vous y trouverez les différentes mesures prévues pour favoriser la reprise des activités sportives.

 

ici =►Communique de presse re union acteurs du sport et pre sident de la re publiquecommunique-de-presse-re-union-acteurs-du-sport-et-pre-sident-de-la-re-publique.pdf (173.2 Ko)

=► BUDGET PARTICIPATIF CITOYEN 2020

  • Par
  • Le mardi, 13 octobre 2020
  • Dans Presse

700

=► De la graine de champions

  • Par
  • Le lundi, 21 septembre 2020
  • Dans Presse

611

=► 69ème Grand prix de la Tomate

  • Par
  • Le lundi, 21 septembre 2020
  • Dans Presse

610

=► Mutation Langella quitte Marmande

  • Par
  • Le lundi, 21 septembre 2020
  • Dans Presse

609

=► PRESSE

  • Par
  • Le jeudi, 20 août 2020
  • Dans Presse

541

 

540

=► Une nocturne réussie malgré la canicule

  • Par
  • Le lundi, 17 août 2020
  • Dans Presse

509

=► Romane Biason en démonstration

  • Par
  • Le lundi, 17 août 2020
  • Dans Presse

Cyclisme : la Lot-et-Garonnaise Romane Biason en démonstration

Romane Biason, une belle championne de Lot-et- Garonne. © Crédit photo : G. L.

Par Georges Longueville
Publié le 12/08/2020

S'ABONNER

    

L’espoir cycliste a dominé la course pour le titre de champion départemental.

Alors que les élites nationales seniors se confrontaient à Feugarolles lors du Chrono 47, les minimes et cadets régionaux s’affrontaient à Pardaillan, avec en toile de fond, le titre convoité de champion de Lot-et-Garonne.

La jeune cadette buzequaise, Romane Biason, déçue d’avoir été contrainte, par un stupide règlement départemental, à concourir avec les minimes, a vite confirmé la hiérarchie féminine lot-et-garonnaise, en rivalisant jusqu’au bout avec les garçons, laissant loin derrière elle toutes les autres concurrentes.

 

Romane, réel espoir du cyclisme régional, intégrera le pôle espoir cycliste de Bordeaux à la prochaine rentrée scolaire. Son partenaire cadet de club, Lénaïc Langella conforte les résultats du CC Marmandais, en remportant le titre masculin.

=► CRITERIUM CYCLISTE INTERNATIONAL A MARMANDE LE SAMEDI 31 JUILLET 1976

  • Par
  • Le jeudi, 19 mars 2020
  • Dans Presse

CRITERIUM CYCLISTE INTERNATIONAL

A MARMANDE LE SAMEDI 31 JUILLET 1976

ORGANISE PAR LE VELO SPORT MARMANDAIS

 

3 épreuves à disputer en soirée :

Course par élimination sur 30 tours

Epreuve individuelle sur 2 tours

Course e ligne sur 70 tours

Circuit de 1,2km : Rue de la Libération, rue de la République, Place du Marché, boulevard Richard Cœur de lion, rue de l’Observance et rue de la libération

Le speaker était Maurice Jouault.

Deux marmandais au départ : Alain BERNARD et Claude MAGNI.

23 coureurs professionnels ont disputé les 3 épreuves

14 18

=► Alain BERNARD ancien pro

  • Par
  • Le jeudi, 19 mars 2020
  • Dans Presse

PARUTION DANS LE JOURNAL SUD-OUEST EN 1997

Sous la plume de Michel Roussille

Article sur l’ancien pro : Alain BERNARD

 

Imageonline co rotatedimage