=► L’ASCENSION DE JADE LABASTUGUE

Article écrit par DOMINIQUE TURGIS
Le 4 décembre 2021, 20:25

2021 494

Jade Labastugue a connu une année 2021 au-delà de ses espérances. "J'ai dépassé mes objectifs", apprécie-t-elle auprès de DirectVelo. Pour sa dernière année Juniors, elle a endossé deux maillots de Championne de France et gagné deux médailles d'argent au Championnat du Monde. La pensionnaire du Pôle de Bourges depuis trois saisons a même rejoint l'équipe de France Elite à l'occasion des 3 Jours d'Aigle. "Je n'aurais jamais pensé être surclassée pour rejoindre le collectif Elite", s'épate-t-elle encore.

« MON RÊVE, C'ÉTAIT D'ÊTRE CHAMPIONNE DE FRANCE »

Après les 3 Jours d'Aigle, elle vient de courir les 4 Jours de Genève avec Flavie Boulais. À force d'additionner les soirées sur piste, Jade Labastugue accumule de l'expérience. "C'est toujours dur d'encaisser plusieurs jours de course où on dort difficilement". Pour sa première soirée genevoise, elle a commencé par un Omnium UCI. "Ça roulait très vite mais j'ai su m'adapter et j'étais contente de faire 6e". Au classement final, les deux filles de Bourges se classent 4e.

La sociétaire du CC Marmande a commencé sa marche en avant début août au deuxième jour du Championnat de France sur piste, à domicile, à Bourges. "Il n'y avait pas eu de Championnat de France l'an dernier, j'étais frustrée mais ça donnait encore plus de pression, rappelle la cycliste de 18 ans. Mon rêve, c'était d'être Championne de France et je gagne deux titres plus deux médailles". En poursuite individuelle, elle se qualifie pour la finale avec le deuxième temps. "Je n'étais pas du tout favorite". Mais elle bat Bénédicte Ollier pour le titre. Elle gagne son second maillot dans l'Omnium, devant les Elites, "alors que c'était mon premier vrai Omnium".

L'ADRÉNALINE DE L'AMÉRICAINE

Début septembre, avec le groupe du pole de Bourges, elle s'envole pour Le Caire et le Championnat du Monde Juniors. "Le Championnat de France m'a donné de la confiance mais je ne m'attendais pas à faire ce que j'ai fait au Championnat du Monde", s'étonne encore Jade Labastugue. Au pays des Pharaons, les Françaises sont devenues vice-Championnes du Monde de poursuite. "L'objectif était atteint". La médaille d'argent de l'Américaine avec Bénédicte Ollier lui laisse presque des regrets. "On aurait pu encore mieux faire mais je suis déjà satisfaite". L'Américaine, c'est d'ailleurs la discipline qu'elle préfère "grâce à l'adrénaline. On la travaille beaucoup à Bourges et on s'aide à se surpasser toutes ensemble".

Jade Labastugue a débuté le vélo à 6 ans au GSC Blagnac, la pépinière de Cathy Moncassin dont est aussi issue Valentine Fortin. Elle découvre la piste en Benjamine et découvre le Championnat de France à Hyères en Minimes. La saison prochaine, elle reste fidèle au CC Marmande et son équipe de N2, Marmande Women Développement. "Je vais essayer d'avoir plus de résultats sur route, espère la 4e du Chrono des Nations. Je vais d'abord essayer de me reposer pour préparer 2022". Mais son programme hivernal prévoit quelques détours par le vélodrome de Bordeaux et celui de Bourges pour des compétitions. "Je vais continuer la piste qui reste mon objectif principal".