Wendel

 

Logo credit mutuel

     

1 564              

Tous nos autres sponsors   ICI

Ce site a pour objectif de vous présenter l'association Club Cycliste Marmande

Vous y découvrirez la présentation et l'actualité de notre association. Vous pourrez obtenir plus d'informations sur nous et nous contacter.

L'association CCMarmande est basée en Lot & Garonne (47) France (métropolitaine). Vous pouvez parcourir le site Club-Cycliste-Marmandais à l'aide des liens de navigations dans le menu.

Nous vous souhaitons une bonne visite sur Club-Cycliste-Marmandais et nous espérons que vous trouverez les informations que vous cherchiez.

Notre association accepte les coupons SPORT    Logo coupon sport jpeg        Coupon sport

Carniel

Foulou 3

Xgeorgelin

Logo marmande 1

=► www.extranet-marmande.fr

=► www.valdegaronne.com

 

Déclaration des frais engagés par les bénévoles (Remplir les 2 docs)

==► Imprime declaration benevoleCerfa dons organisme interet general

==► Imprime declaration benevoleImprimé

Autres sites à visiter

=► Sud Gironde Cyclisme   =► Cyclisme47

=► Cyclisme'Actu                 =► Direct Velo

=► Velo 101                           =► Blog Alan G

 

COMPTEUR DES VICTOIRES

SAISON 2018/2019  - Du 01/11/2018 au 31/10/2019

1 161      

71896115 2711284642268676 8946891634662965248 n 1

COUPE DE FRANCE CADETS – LA MEZIERE DIMANCE 13 OCTOBRE 2019

Organisateur : ASPTT Rennes Cyclisme

161 coureurs au départ et 151 coureurs classés

 

1 863

La veille de l’épreuve avec le Comité de Nouvelle Aquitaine 

Cadets sélectionnés :

 Romain Bréant (ASPTT Brive Agglo) Clément Dubois (V Naintré)

Lénaïc Langella (Club Cycliste Marmande 47) Titouan Maitre (UV Limoges)

 

3 561

4 423

5 288

6 199

1er  BAGOU Guillaume (Charvieu-Chavagneux IC)
2ème  LEQUET Corentin (VC Montbrisonnais)
3ème  LESUEUR Louka (Normandie)
52ème  LANGELLA Lénaïc (Nouvelle-Aquitaine / Club Cycliste Marmande 47)

 

COUPE DE FRANCE DE CYCLOCROSS A LA MEZIERE DIMANCHE 13 OCTOBRE 2019 Course élites.

Course élites.

Organisateur : ASPTT Rennes Cyclisme

Première manche de la Coupe de France, la 19e édition du cyclo-cross de La Mézière, au nord de Rennes, s’est disputée les samedi 12 et dimanche 13 octobre 2019. 400 coureurs inscrits sur l’ensemble des épreuves. Les fonds recueillis vont à la recherche contre la spondylarthrite ankylosante. En janvier 2021, le cyclo-cross de La Mézière devrait devenir l’étape française de la coupe du monde de la discipline. Le parcours forme une boucle de 2,86 km dont le tracé offre un parcours panoramique à près de 90%. Il comporte des passages de planches, des escaliers, des bosses et même une passerelle.

1 862

Une très belle 16èmeplace pour Audric Pasquet sur cette manche de Coupe de France particulièrement relevée. Il est parti en seconde ligne et passe de 25ème place à la 12ème place. A l’avant dernier tour il ressent une petite défaillance, il ne s’arrête pas dans la zone technique pour changer de vélo et la boue le fait dérailler dommage il aurait pu intégrer le top 15 de cette belle course.

 

 

 

1er  BENOIST Antoine (Corendon-Circus)
2ème  CHAINEL Steve (Team Chazal-Canyon-3G Immo)
3ème  LEDANOIS Kevin (Team Arkea-Samsic)
16ème  PASQUET Audric (Club Cycliste Marmande 47)

PRIX DES VENDANGES A MAISONNAIS FINALE COUPE DE FRANCE DN3 SAMEDI 12 OCTOBRE 2019

VICTOIRE DE PIERRE CREMA

Organisateur : VC Ligniérois

112 coureurs au départ et 56 classés.

Le Prix des Vendanges cinquième et dernière manche de la Coupe de France de la DN3, s’est disputé  à Maisonnais (Cher).

Au programme : un circuit de 15,2 km à parcourir 10 fois pour une distance totale de 152 kilomètres

 

1 860

Clément BLADOU, Lilian SANVICENTE, Johan SOUBES et Pierre CREMA

 

2 43

Les six coureurs de tête

 

3 558

Perre Créma finit la saison en fanfare. Le coureur du Club Cycliste Marmande 47 s'est imposé ce dimanche au Prix des Vendanges à Maisonnais, dernière manche de la Coupe de France DN3. Deux coureurs du CCM47 font partie de l’échappée qui se forme dès le premier tour : Yohan Soubes et Pierre Crema,

Malheureusement, Yohan Soubes crève de la roue avant  à la fin de l'avant-dernier tour…Ils pouvaient penser qu’avec un peu de chance, comme ils sont rapides tous les deux qu’ils allaient tronquer les deux premières places, dommage.
Florian Rapiteau est parti en premier à l’amorce du sprint, mais avec un vent de face, Pierre Crema a attendu le dernier moment pour lancer son effort et de nouveau lever les bras.

Cerise sur le gâteau pour le CCM47, il faut rappeler que notre club n’avait pas été retenu pour organiser la finale de la Coupe de France de DN3, c’était la meilleure des réponses, merci Pierre.

Belle fin de saison, il termine 3ème à Saint Brieux, 2ème à la Tomate et vainqueur à Maisonnais. Maintenant repos et préparation pour la saison 2020…peut-être en N2.

Bravo à tous les coureurs du CCM47

 

4 422

1er

CREMA Pierre

CLUB CYCLISTE MARMANDE 47

 En 3h38’14 »

2ème

RAPITEAU Florian

US ST HERBLAIN

 

3ème

DELAPLACE Cédric

TEAM BRICQUEBEC COTENTIN

 

40ème SOUBES Johan CLUB CYCLISTE MARMANDE 47

50ème BLADOU Clément CLUB CYCLISTE MARMANDE 47

Ab. SANVICENTE Lilian CLUB CYCLISTE MARMANDE 47

3ème EDITION DU CYCLOCROSS DE CASTELSARRASIN DIMANCHE 06 OCTOBRE 2019

Organisateur : CA Castelsarrasin

Superbe circuit magnifiquement tracé dans le parc Courbieu.

La pluie s’est invitée pour la dernière épreuve réservée aux élites.

1 859

Un beau plateau pour les élites. Sur le total des épreuves il ya avait plus de 200 coureurs au départ.

 

2 690

Départ rapide de Clément Almansa et de Maxime Gossard, mais Audric Pasquet parti en seconde ligne ne va pas tarder à les rejoindre.

 

3 5574 421

 

5 287

A la fin de l’avant dernier tour Audric Pasquet lâche ses deux derniers compagnons d’échappée et remporte sa première victoire de la saison après sa seconde place de Tonneins

 

6 198

1er Audric PASQUET Club Cycliste Marmande 47

2ème Thibaud VASSAL UV Mazamet

3ème Maxime GOSSARD CVCP Loudéac

5ème EDITION DU CY3CLOCROSS DE LA VILLE DE BEGLES DIMANCHE 06 OCTOBRE 2019

Organisateur : CAB Cyclisme

Tracé au sein du Parc de Mussonville

 

1 858

Lénaïc Langella

 

2 689

Paul Picard

 

3 556

 

 

4 420

Pupilles :

1er  CARRE Baptiste (Eauzé Olympique)
2ème  CHARRON Raphael (VC Pays de Langon)
3ème  BOYE Ulysse (AVC Libourne)
6ème  LANGELLA Léa (CCM47) 1ère des filles.

Minimes :

1er  DUPIN Mélanie (VC Ste Livrade)
2ème  GAUTRAIS Jules (CS Casteljaloux)
3ème  CARRERE Baptiste (Stade Montois)
6ème  CAPPE Mathis (CCM47)
9ème  LOBRE Gregory (CCM47)

Cadets :

1er  LANGELLA Lénaïc (CCM47)
2ème  BOURDEJEAU Bastien (CS Casteljaloux)
3ème  DUPIN Mathieu (VC Sainte-Livrade)
10ème  PICARD Paul (CCM47)
11ème  DUMAS Enzo (CCM47)
13ème  LOBRE Héloïse (CCM47)

Séniors :

1er  LE ROUX Alexandre (Peujard VC)
2ème  BREGIERE Anthony (EC3M)
3ème  QUILEZ Corentin (LVC Tonneins)
9ème  DUMAS François (CCM47)

Le CCM 47 récompensés pour sa première place aux 6 jours de Damazan :

 

10 49

Andréa Sanchez, Alan Guillot, Lénaïc Langella et Lilian Langella

DEFI DES SPRINTERS VELODROME DE DAMAZAN SAMEDI 05 OCTOBRE 2019

Organisateur : Comité Départemental de Cyclisme du Lot et Garonne

Une formule originale mise en place par Gilles Canouet : toutes les catégories courent ensemble avec un braquet unique.

Seulement  24 coureurs avaient répondu présent.

 

2 688

L’épreuve du scratch remportée par Andréa SANCHEZ

 

3 555

Alan GUILLOT

 

4 419

Il termine 5ème dans le classement spécifique des juniors.

 

5 286

6 197

7 142

8 103

Alan Guillot  remporte le classement spécifique des cadets.

 

 

 Classement épreuve d'encadrement

SCRATCH JUNIORS-SENIORS

1 SANCHEZ Andrea CCM J1
2 MONLEZUN Kévin USB J2
3 GILLION Timmy DSC J2
4 LLAMAS Sébastien EO J1
5 DURY Joris VCLLC J1
6 IGNACE Alain UCA 2c
7 VERVAEREN Brice USC 3c
8 CANTIN Théo EO J1
9 FONTANILLE Thierry GF J2
10 QUILEZ Corentin LVCT 3c
11 QUILEZ Aurélien LVCT J2
12 FERREIRA Mickaël EO J1
13 ROLLEAU Rolland WMT PC
14 DAYRAUT Clement LVCT PC
15 PASCAULT Yohan ASLPC J2

1 TOUR lancé CLM (qualification)

1 GILLION Timmy DSC J2 00:23,180
2 FONTANILLE Thierry GF J2 00:24,000
3 MONLEZUN Kévin USB J2 00:24,060
4 LLAMAS Sébastien EO J1 00:24,200
5 SANCHEZ Andrea CCM J1 00:24,600
6 DUPIN Fabien VCL PO 00:25,310
7 CANTIN Théo EO J1 00:25,480
8 VERVAEREN Brice USC 3c 00:25,500
9 DURY Joris VCLLC J1 00:25,690
10 IGNACE Alain UCA 2c 00:25,940
11 GUILLOT Alan CCM C2 00:26,110
12 POITEVIN Samuel UCAB M2 00:26,160
13 QUILEZ Corentin LVCT 3c 00:26,400
14 DAYRAUT Clement LVCT PC 00:26,500
15 DAUGE Luk ASLPC C1 00:26,750
16 QUILEZ Aurélien LVCT J2 00:26,960
17 CARRANZA Yann ASLPC C2 00:27,600
18 DESBORDES Gabriel ASLPC C2 00:28,000
19 FERREIRA Mickaël EO J1 00:28,110
20 ROLLEAU Rolland WMT PC 00:28,500
21 DUPIN Mélanie VCL M2 00:29,130
22 PASCAULT Yohan ASLPC J2 00:29,270
23 HELLEU Michel JSA PC 00:31,910
24 DELAYEN Thomas UCAB M1 00:32,790
25 MASSAROTTO Enzo JSA M1 00:33,420
26 LAFFINEUR Louise CSC M1 00:36,640

Classement final du TOURNOI DE DETECTION SPRINT

1 GILLION Timmy DSC J2
2 FONTANILLE Thierry GF J2
3 DURY Joris VCLLC J1
4 MONLEZUN Kévin USB J2
5 VERVAEREN Brice USC 3c
6 GUILLOT Alan CCM C2
7 SANCHEZ Andrea CCM J1
8 LLAMAS Sébastien EO J1
9 CANTIN Théo EO J1
10 IGNACE Alain UCA 2c
11 QUILEZ Corentin LVCT 3c
12 DUPIN Fabien VCL PO
13 QUILEZ Aurélien LVCT J2
14 DAUGE Luk ASLPC C1
15 POITEVIN Samuel UCAB M2
16 FERREIRA Mickaël EO J1
17 DAYRAUT Clement LVCT PC
18 CARRANZA Yann ASLPC C2
19 DESBORDES Gabriel ASLPC C2
20 DUPIN Mélanie VCL M2
21 ROLLEAU Rolland WMT PC
22 PASCAULT Yohan ASLPC J2
23 MASSAROTTO Enzo JSA M1
24 DELAYEN Thomas UCAB M1

Classement Spécifique Juniors

1 GILLION Timmy DSC J2
2 FONTANILLE Thierry GF J2
3 DURY Joris VCLLC J1
4 MONLEZUN Kévin USB J2
5 SANCHEZ Andrea CCM J1
6 LLAMAS Sébastien EO J1
7 CANTIN Théo EO J1
8 QUILEZ Aurélien LVCT J2
9 FERREIRA Mickaël EO J1
10 PASCAULT Yohan ASLPC J2

Classement Spécifique Cadets

1 GUILLOT Alan CCM C2
2 DAUGE Luk ASLPC C1
3 CARRANZA Yann ASLPC C2
4 DESBORDES Gabriel ASLPC C2

Classement Spécifique Minimes

1 POITEVIN Samuel UCAB M2
2 DUPIN Mélanie VCL M2
3 MASSAROTTO Enzo JSA M1
4 DELAYEN Thomas UCAB M1

Classement Spécifique Minimes-Cadettes

1 DUPIN Mélanie VCL M2

 

SEMAINE BLEUE Du 08 au 13 octobre 2019

La manifestation met l’accent sur une société plus respectueuse de la planète cette année 

Tout commence aujourd'hui avec une randonnée pédestre et une randonnée cycliste, la "Marche Bleue" suivie de l'inauguration de cette Semaine Bleue.
Les Seniors sont mis à l'honneur !

Tradition du mois d’octobre, la Semaine bleue, avec une ribambelle d’actions et d’opérations dédiées aux seniors, organisées par le centre communal d’action sociale.

Le thème national de l’opération 2018? « Pour une société respectueuse de la planète: ensemble, agissons! ».

Le menu marmandais :

Tout va démarrer le lundi 8 octobre, avec une randonnée pédestre et une randonnée cycliste (départ à 15h de la Filhole); 16h30, inauguration de la semaine à la Maison des seniors.

Mardi 9 octobre: sortie « Un retour aux sources », avec à 10h la visite de l’école à l’ancienne de Lagruère, un repas au restaurant, et la visite de la Maison des Gens de la Terre de Villeton (25€ la journée).

Mercredi 10 octobre, de 14h à 17h, grand thé dansant à l’Espace Expo animé par Alain Vigneau (gratuit pour les Marmandais, 5€ pour les non-Marmandais).

Jeudi 11 octobre, à 15h, ciné senior au Plaza avec la projection du film « Photo de famille » (tarif exceptionnel de 3€).

Vendredi 12 octobre, à 15h, visite des serres municipales au centre technique du chêne vert.

Samedi 13 octobre, de 14h à 17h30, loto interclubs. Un goûter clôturera chaque journée d’animation.

Les clubs cyclistes Marmande 47 et SC Virazeil se sont unis pour organiser une randonnée cycliste, sous la houlette de Jacques LAFUGE.

 

 

1 856

Les Cyclos du Club Cycliste Marmande 47 ont organisé une randonnée cycliste de 28 Kms. (Parcours sans difficulté), au départ du parc de la Filhole.

 

2 687

L’arrivée pour se sustenter avec les seniors

 

3 554

Anciens et cyclos ont partagé un moment de convivialité.

 

4 418

Les fidèles Emma et Jacky Lafuge toujours prêts à rendre service

CYCLOCROSS DE SAINT RAMBERT D’ALBON SAMEDI 28 /09/2019

Organisateur : Vélo Club Rambertois 

57 Coureurs au départ.

1 855

2 686

3 553

 

1er  DUJARDIN Sandy  E.C.St Étienne-Loire

2ème  DELPECH Paul  U.C. Montmeyran Valence 

3ème  FARNIER Julien V.S.Romanais Peageois 

14ème  BRISSEAUD Xavier Club Cycliste  Marmande 47 

 

LENAIC LANGELLA SELECTIONNE DANS L’EQUIPE DE NOUVELLE AQUITAINE POUR LA COUPE DE FRANCE DE CYCLOCROSS

 

1 854

CYCLOCROSS DE TONNEINS CADETS et ECOLE DE VELO SAMEDI 28 SEPTEMBRE 2019

VICTOIRE DE Lénaïc LANGELLA

Organisateur : LVC Tonneins

1 853

Paul PICARD

 

2 685

Enzo DUMAS

3 552

 

Classement cadets :

1er  LANGELLA Lénaïc (Club Cycliste Marmande 47)
2ème  BOURDEJEAU Bastien (CS Casteljaloux)
3ème  PANCHE Maxime (VC Pays de Langon)
9ème  DUMAS Enzo (CCM47)
11ème  PICARD Paul (CCM47)

Classement des minimes :

1er GAUTRAIS Jules (CS Casteljaloux)
2ème  CARRERE Baptiste (Stade Montois Cyclisme)
3ème  SEGUIER Raphaël (VC Ste Livrade)
6ème  CAPPE Mathis (CCM47)
9ème  LOBRE Grégory (CCM47)
12ème  LOBRE Héloïse (CCM47)

 

4 416

Classement benjamins :

1er PICARD Alban (CCM47)
2ème  ESTEVE Mathys (CC Périgueux)

7ème  DUMAS Rylian (CCM47)

 

6 196

7 141

8 1029 74

 

2ème EDITION DU CYCLOCROSS DE TONNEINS SITE DE LA RAMIERE SAMEDI 28 SEPTEMBRE 2019

Organisateur : LVC Tonneins

Très beau temps.

Belle organisation sur le superbe site du moto-cross.

 

1 852

34 coureurs au départ

 

2 684

Audric PASQUET

 

3 551

François DUMAS

 

 

5 283

1er  GOSSARD Maxime (VC Pays de Loudéac)
2ème  PASQUET Audric (Club Cycliste Marmande 47)
3ème  QUILEZ Corentin (LVC Tonneins)
23ème  DUMAS François (Club Cycliste Marmande 47)
 

 

MEMORIAL D’AUTOME CHASSENEUIL SUR BONNIEURE DIMANCHE 29 SEPTEMBRE 2019

Course élite nationale.

Organisateur : UA La Rochefoucauld

Distance : circuit de 10,8kms à parcourir 13 fois soit 140,4kms.

8 100

Kévin Besson (Occitane Cyclisme Formation) a remporté le cinquième Mémorial d'Automne-Souvenir David Périllaud. Il a devancé Yoann Paillot (St-Michel-Auber 93) et Nicolas Thomasson (Team Pro Immo Nicolas Roux). Kévin Besson succède à Fabio Do Rego (CM Aubervilliers 93-St-Michel) au palmarès.
Belle course des coureurs du CCM47 jusqu’à la chute de deux de nos coureurs. Quatre coureurs sont tombés, parmi eux, Lilian Langella, les coureurs descendaient à 70-75 km/h environ, un coureur devant lui s'est retourné et a touché la roue du coureur de devant. Lilian a viré sur la gauche pour éviter sauf que le vélo du coureur aussi et il l'a fauché. Lilian est directement tombé dans le champ trois mètres en contrebas. Diagnostic : plaies au visage et traumatisme crânien. Lucas San Roman a été également victime de la chute, bien râpé sur le côté droit et deux points de suture  au coude. Yohan Soubes s'est arrêté quand il a vu que la chute était sérieuse.

Les deux coureurs ont été transportés à l’hôpital.

 

9 72

Clément BLADOU

 

10 48

Yohan SOUBES

 

11 33

Lilian SANVICENTE

 

12 23

Pierre CREMA

 

13 15

Lilian LANGELLA

1er  BESSON Kévin (Occitane Cyclisme Formation)
2ème  PAILLOT Yoann (St-Michel-Auber-93)
3ème  THOMASSON Nicolas (Team Pro Immo Nicolas Roux)
9ème  CREMA Pierre (Club Cycliste Marmande 47)
29ème BLADOU Clément (Club Cycliste Marmande 47)
31ème SANVICENTE Lilian (Club Cycliste Marmande 47)
Abandon LANGELLA Lilian
Abandon  SAN ROMAN Lucas
Abandon SOUBES Yohan

FINALE DU MASSI OPEN A MONTAGRIER 11ème EDITION DIMANCHE 29 SEPTEMBRE 2019

C’est Pierre VERSPIEREN qui clôturera le palmarès de la journée en s’imposant dans l’épreuve Elite…il a fait le job mais sa potentielle victoire au classement général ne lui appartenait pas…il a juste espéré qu’un pilote s’interpose entre lui et le leader Damien PORTET. Ce talentueux pilote a fait preuve d’une maitrise et d’une intelligence de course hors pair ! et terminera 2ème de l’épreuve dans un final rageur ce qui lui a assuré de garder 5 petits points (sur 1931 points).

Damien PORTET (UV MAZAMET) devient donc le premier pilote a assurer un doublé au classement général du MASSI OPEN XC.

1 851

 

Denis Castagnet

 

2 683

Audric Pasquet

 

3 550

4 413

5 282

6 194

 

1er Pierre VERSPIEREN Team Madewiss Pernes

2ème Damien PORTET UV Mazamet

3ème Matis TERRASSON Vélo Club Natréen

10ème Audric PASQUET Club Cycliste Marmande 47

27ème Denis CASTAGNET Club Cycliste Marmande 47

COURSES CYCLISTES. LES ORGANISATEURS N’ONT QU’À BIEN SE TENIR !

Rédigé parJean-Pierre VIAL

9 71

 

L’arrêt rendu le 28 mars 2019 par la cour d’appel de Lyon s’inscrit dans la droite ligne de l’obligation de sécurité aggravée à la charge des organisateurs de manifestations sportives à risque comme les courses cyclistes. Cette sévérité s’explique par le souhait des juges de faciliter la réparation des dommages corporels, elle-même garantie par l’obligation d’assurance à la charge des organisateurs sportifs. Mais en contribuant au renchérissement du coût de l’assurance, et par contrecoup des licences sportives, elle met en péril les pratiques sportives encadrées. 

 

1-Les accidents de courses cyclistes sont souvent l’occasion d’une superposition d’actions en responsabilité entre celle formée par la victime contre le coureur qui l’a fait chuter et celle qu’elle entreprend contre l’organisateur de l’épreuve. La première s’effectue sous l’empire de la responsabilité délictuelle et la seconde met en œuvre les règles de la responsabilité contractuelle[1]. Entre coureurs il n’y a plus guère que la responsabilité du fait des choses qui constitue le fondement de l’action engagée par les victimes depuis que la Cour de cassation a levé l’obstacle de l’acceptation des risques qui écartait la mise en œuvre de l’ancien article 1384 alinéa 1 (aujourd’hui article 1242 C. civ.) et mettait la victime dans l’obligation d’établir l’existence d’une faute de l’auteur du dommage sur le fondement de l’ancien article 1382 (aujourd’hui article 1240 C. civ.). En ce qui concerne l’organisateur, s’il est acquis qu’il n’est assujetti qu’à une obligation de sécurité de moyens, les tribunaux n’hésitent pas, comme l’atteste l’arrêt rendu par la cour d’appel de Lyon, à l’interpréter de manière extensive, faisant ainsi de l’obligation de moyens alourdie l’antichambre de l’obligation de résultat.

2-En l’occurrence, un coureur était entré en collision avec le vélo d’un autre concurrent qui avait  perdu l’équilibre sur une plaque de sable située sur le côté gauche de la route. La victime avait assigné en réparation son homologue ainsi que le comité départemental de cyclisme organisateur de l’épreuve. Ceux-ci furent jugés l’un et l’autre responsables des dommages corporels causés à la victime, le coureur sur le fondement de la responsabilité du fait des choses en qualité de gardien du vélo ayant provoqué la chute et le comité sur le fondement de la responsabilité contractuelle pour avoir manqué à son obligation d’assurer la sécurité des participants en ne s’assurant pas de la présence d’obstacles sur le parcours et en particulier de sable sur la chaussée. En appel, la responsabilité du coureur et du comité départemental de cyclisme est confirmée. En revanche, le jugement qui avait rejeté l’appel en garantie formé par le comité départemental contre l’auteur du dommage est infirmé. Le coureur est condamné à le garantir de la moitié des condamnations prononcées contre lui au motif que sa faute a contribué avec celle du comité à la survenance du dommage.

 

I-Responsabilité du coureur

3-La responsabilité du coureur ayant provoqué la chute de son homologue avait été facilement établie sur le fondement de l’ancien article 1384 du Code civil, qu’il s’agisse de sa qualité de gardien ou du rôle actif de sa bicyclette. D’abord, il est acquis que chaque concurrent exerce les attributs de la garde sur son engin puisqu’il en a « l’usage, le contrôle et la direction ». Ensuite, le rôle actif du vélo est dans tous les cas établi, que la victime soit entrée en contact avec le vélo de l’autre concurrent – ce qui fait présumer son rôle actif – où que le contact se soit produit entre les corps des deux protagonistes. En effet, à l’égal de ce qu’elle a décidé pour les collisions à ski, la Cour de cassation a admis qu’un cycliste « formait un ensemble avec la bicyclette sur laquelle il se tenait et que la collision survenue entre lui-même et l’autre cycliste impliquait que sa propre machine avait été l’instrument du dommage »[2]. Elle a même admis que le vélo d’un coureur n’avait pu être « que pour partie, l’instrument du dommage » dans une espèce où la chute de la victime provenait d’un contact préalable entre ce coureur et un autre concurrent qui avait amené celui-ci à se déporter sur la droite et à heurter la roue avant de la victime[3](lire notre commentaire).

4-On rappelle pour mémoire que si le gardien de la chose ne peut s’exonérer par la preuve de l’absence de faute de sa part, en revanche il a la possibilité de faire valoir une cause étrangère telle que la force majeure ou la faute de la victime. De toute évidence, une chute de cette nature n’a nullement le caractère d’imprévisibilité propre à la force majeure. Par ailleurs, il ne pouvait guère être reproché sa maladresse ou son imprudence à la victime. D’une part, elle roulait au centre de chaussée au moment de sa chute et non sur le côté gauche de la route qui était interdit aux concurrents. D’autre part, l’allure rapide des coureurs ne lui permettait pas d’éviter le vélo à terre de l’autre coureur.

5-Pour limiter les conséquences de l’arrêt du 4 novembre 2010[4]qui menaçait de fausser les compétitions par la crainte des concurrents de voir leur responsabilité de plein droit engagée en qualité de gardien du matériel qu’ils utilisent, le législateur en a limité la portée aux dommages corporels. En effet, l’article L.321-3-1 du code du sport dispose que les pratiquants ne peuvent être tenus pour responsables des dommages matériels causés à un autre pratiquant par le fait d’une chose dont ils ont la garde à l’occasion d’une manifestation sportive sur un lieu réservé à cette pratique. C’est sur le fondement de ce texte que la cour d’appel approuve les premiers juges ayant rejeté la demande d’indemnisation du dommage causé au matériel du coureur mettant ainsi l’auteur du dommage dans l’obligation de rapporter la preuve d’une faute de celui qu’il avait entrainé dans sa chute. Peine perdue d’avance pour l’intéressé puisque, comme le relèvent les juges, la victime se trouvant au milieu de la chaussée quand il l’a heurté, il ne peut lui reproché d’avoir enfreint la règle interdisant aux concurrents d’emprunter la partie gauche de la chaussée.

6-Toutefois, la position de la Cour d’appel peut se discuter au regard de l’article L.321-3-1 qui est ambiguë dans sa formulation. En effet, ce texte vise les manifestations sportives qui se déroulent « sur un lieu réservé de manière permanente ou temporaire à la pratique sportive». Les installations sportives, comme les circuits de courses automobiles ou motocyclistes et les vélodromes répondent à la définition de lieux permanents ce qui n’était pas le cas en l’espèce puisque la course se disputait sur la voie publique. L’expression « lieu réservé de manière temporaire à la pratique sportive », qui s’applique aux voies ordinairement ouvertes à la circulation publique est d’application plus délicate. En effet, ou bien la voie publique est fermée par arrêté préfectoral à la circulation publique et dans ce cas elle est bien « réservée  à la pratique sportive» ou bien elle demeure ouverte à la circulation publique et dans ce cas d’utilisation non privative, comme c’est le cas des coureurs à l’entraînement, on peut estimer  que l’article  L.321-3-1 n’est pas applicable et que la victime peut réclamer la réparation de son dommage matériel sur le fondement de l’article 1242 C. civil. Distinction discutable, par ailleurs, car elle aboutit à remettre au gout du jour l’acceptation des risques  qui excluait la responsabilité du fait des choses en compétition alors qu’elle pouvait s’appliquer à l’entrainement[5].

7-En l’occurrence, l’espèce fait débat. En effet, l’arrêté préfectoral mettait à la charge des concurrents l’obligation de respecter la partie droite de la chaussée qui leur était réservée. Il faut en déduire que la partie gauche demeurait ouverte à la circulation publique puisque les coureurs avaient interdiction de l’emprunter. Suffisait-il alors de considérer, comme l’ont fait les juges, que dès lors que la partie droite de la chaussée était réservée aux coureurs on se trouvait dans les prévisions de l’article L.321-3-1 ? Cette interprétation se discute quand on sait comment se disputent les courses cyclistes. Les organisateurs n’ignorent pas que les coureurs font parfois des incursions sur la partie gauche de la chaussée pour les besoins de la course notamment lorsqu’ils cherchent à s’extraire du peloton, ce qui s’est sans doute produit en la circonstance. Il eut donc été plus conforme à la réalité de considérer que cette route n’étant pas entièrement réservée aux coureurs, la victime était en droit de réclamer l’indemnisation des dommages matériels causés à son engin sur le fondement de l’article L.321-3-1.

 

II-Responsabilité de l’organisateur

8-Par principe, les organisateurs de manifestations sportives ne sont assujettis qu’à une obligation de sécurité de moyens. Leur responsabilité ne peut pas être engagée du seul fait de la survenance d’un accident survenu à un compétiteur comme ce serait le cas s’ils avaient une obligation de résultat à leur charge. La victime doit donc rapporter la preuve d’une défaillance de l’organisateur dans la préparation ou la surveillance de l’épreuve.

9-En l’occurrence, le comité départemental soutenait que la victime n’établissait pas qu’il avait enfreint les règles prescrites par la Fédération Française de Cyclisme et les obligations de l’arrêté préfectoral ayant autorisé l’épreuve cycliste.

10-L’arrêté préfectoral précisait que les mesures de sécurité doivent être conformes au cahier des charges de la Fédération Française de cyclisme qui mentionne dans son article 1.2.061 « que l’organisateur, sans préjudice des dispositions légales et administratives applicables et du devoir de prudence de chacune, doit veiller à éviter dans le parcours ou sur le lieu des compétitions des endroits ou des situations présentant un risque particulier pour la sécurité des personnes, en particulier celle des coureurs ». Ces dispositions, que l’arrêt ne manque pas de rappeler, laissent par leur généralité toute latitude aux juges pour une appréciation  rigoureuse des mesures que doit prendre l’organisateur pour la sécurité de l’épreuve et notamment de « s’assurer (…) de l’absence d’obstacles, et en particulier de sable, sur la chaussée, même si ce sable ne se trouvait pas sur la partie droite, dès lors que sa présence exposait les coureurs à un risque d’accident ». Aussi, il eut suffit à la cour d’appel de s’en tenir au non-respect de ces prescriptions pour retenir la responsabilité de l’organisateur. Pourtant elle ne s’en contente pas et croit utile de rajouter « que le seul respect des obligations de sécurité par les autorités administratives ou les instances sportives est insuffisant pour exonérer l’organisateur d’une épreuve sportive de son obligation contractuelle de sécurité, dès lors qu’au-delà d’un strict respect des prescriptions imposées par ces autorités, il existe à la charge de l’association organisatrice une obligation de prudence et de diligence ».

11-Cette position de principe n’est pas une première. Hormis quelques cas isolés[6], les tribunaux ont une conception extensive de l’obligation de sécurité qui dépasse largement le respect des obligations de sécurité fixées par les instances sportives ou administratives. Ainsi, une cour d’appel a estimé qu’il ne suffisait pas à l’organisateur de rappeler avant le départ les prescriptions de sécurité puisqu’elle lui a reproché de ne pas s’être assuré que tous les coureurs les avaient bien entendues[7]. Bien que la Fédération internationale de gymnastique n’impose pas le port de la ceinture de sécurité, la Cour d’appel de Paris a estimé à deux reprises « qu’un gymnaste doit pouvoir être équipé d’un harnais pour entreprendre des exercices potentiellement dangereux et qu’un club manque à son obligation contractuelle de sécurité s’il n’est pas équipé de ce matériel pour les gymnastes qui font des exercices à la barre fixe »[8]. De même, il ne suffit pas à un entrepreneur de karting d’exciper son homologation par sa fédération ou un arrêté préfectoral[9] et à l’organisateur d’une course automobile de justifier d’une autorisation administrative[10], si les circonstances de l’espèce révèlent qu’ils n’ont pas pris toutes les mesures de sécurité en faveur des compétiteurs. Même remarque pour l’organisateur d’une épreuve de triathlon qui avait cru être à l’abri d’une mise en jeu de sa responsabilité en se prévalant d’une autorisation préfectorale. La cour d’appel d’Aix-en-Provence a estimé que le fait d’avoir organisé l’épreuve cycliste « sur un axe particulièrement fréquenté » et « pendant la tranche horaire de plus grand flux des véhicules » n’était en rien exonératoire de responsabilité et a cru utile d’ajouter que le rappel aux coureurs, avant le départ de la course, du respect des prescriptions du Code de la route « n’a pas pour effet de neutraliser le danger objectivement et anormalement couru par eux »[11].

12-La 1èrechambre civile a rendu à son tour le même verdict en approuvant un arrêt ayant énoncé « que le seul respect des obligations de sécurité fixées par les instances sportives est insuffisant pour exonérer une association de ses devoirs en matière de sécurité »  et que, « au-delà d’un strict respect des prescriptions sportives, il existe à sa charge une obligation de prudence et de diligence ».[12] En  reprenant mot pour mot cette déclaration de principe la cour d’appel de Lyon veut aussi signifier que le juge n’est pas lié par l’ordre juridique sportif. Pour autant c’est oublier que les fédérations sportives délégataires ont une délégation de pouvoir ministérielle pour édicter les règlements sportifs en application des articles L131-14 et L331-1 du code du sport, ce qui confère à ceux-ci « un statut comparable à celui des règlements autonomes pris dans le cadre de l’article 37 de la constitution »[13].

13-Cette sévérité particulière des tribunaux s’explique en partie par le fait que la compétition met les concurrents dans l’obligation de prendre des risques, s’ils veulent pouvoir l’emporter sur leurs adversaires. Ainsi il est admis que les impératifs de l’épreuve  nécessitent pour un coureur « une allure de plus en plus vive et un effort de plus en plus grand » pour distancer ses concurrents et l’autorisent  implicitement à circuler à gauche de la route pour négocier un virage[14], notamment s’il est lancé à la poursuite des coureurs de tête à proximité de l’arrivée[15]. Mais la principale raison de cette bienveillance à l’égard des victimes tient à l’obligation pour l’organisateur de souscrire des garanties d’assurance en responsabilité civile, ce qui garantit la solvabilité de l’auteur du dommage puisque c’est l’assureur en responsabilité qui supporte le poids de l’indemnisation. Toutefois cette jurisprudence peut avoir des conséquences fâcheuses. En effet, c’est au prix d’un renchérissement des cotisations d’assurance et par contrecoup des cotisations des clubs et des licences sportives qui sont susceptibles de décourager la pratique sportive.

14-Fallait-il nécessairement rechercher la responsabilité du comité ? La victime aurait pu s’en dispenser en appelant en garantie l’assureur du comité dès lors que tout organisateur d’une manifestation sportive à l’obligation, en application des articles L 321-1 et L 331-9 du code du sport, de souscrire des garanties d’assurance couvrant la responsabilité civile des pratiquants du sport.

 

 

Jean-Pierre VIAL, Inspecteur honoraire Jeunesse et Sport, Docteur en droit

 

GRAND PRIX COMITE DES FETES DE SAINT MICHEL DE DOUBLE DIMANCHE 29 SEPTEMBRE 2019

Organisateur : Pôle Mussidanais Dordogne Sud Cyclisme

D1 et D2 départ commun pour 25 et 22 tours respectivement, parcours usant qui s’est terminé sous la pluie.

1 850

Une quarantaine de coureurs au départ

 

3 549

Francis Bergegere

 

4 412

Thierry Bottechia

 

5 281

Les deux potes

 

6 193

Classement :

1er Hugo Soulas CC Gensacois

2ème Hugues Cordonnier VC Marennes

3ème Thierry Bottechia Club Cycliste Marmande 47

9ème Francis Bergegere Club Cycliste Marmande 47

8 99

15ème EDITION DE LA GEORGES GAY AERO-CONSTELLATION DIMANCHE 29 SEPTEMBRE 2019

Organisateur : GSC Blagnac Vélo Sport 31

Distance grand parcours : 128,3kms

Dénivelé positif : 1393m.

Axel Bouchet coureur de l’équipe DN1 de Blagnac a remporté l’épreuve en terminant seul, parcours vallonné, l’épreuve est parti très vite avant de venir buer sur les premières côtes. Belle organisation, mais malheureusement pas suffisamment de concurrents environ 210 participants.

10 47

 

9 70

 

10 47

Elisabeth termine 1ère dans sa catégorie et 2ème féminine

Moyenne 27,41km/h.

TROPHEE DU BENEVOLAT ET DE L’ENGAGEMENT CITOYEN SALLE F. MITERRAND – BOE 27 SEPTEEMBRE 2019

Donner de soi, ça n’a pas de prix, donner de soi mérite un prix !

 

Dans un département rural comme le Lot-et-Garonne, l’action désintéressée des bénévoles constitue une véritable richesse. Intervenant dans quelque 8000 associations, ces femmes et ces hommes sont les chevilles ouvrières du vivre-ensemble. Soucieux de préserver ce dynamisme et d’encourager les jeunes à suivre cette voie, le Conseil départemental mène tout au long de l’année des actions pour promouvoir le bénévolat et susciter de nouvelles vocations.

Depuis 2018 afin d’honorer ces femmes et ces hommes qui donnent de leur temps et de leur énergie pour les autres, pour une cause spécifique ou pour l’intérêt général, le Département du Lot et Garonne a mis en place les trophées du bénévolat et de l’engagement citoyen.

1 849

 

3 547

16 lauréats principaux ont reçu un trophée et 118 ont reçu un diplôme.

 

4 411

Le Club du SC VIRAZEIL et Le Club Cycliste Marmande 47 ont été récompensés au travers de 6 de ses membres :

SC VIRAZEIL :

Marie RECULEAU

Jean-Pierre GAGNAYRE

Section BMX Marmande :

Ghislaine CASSOL

Gilles TESTET

Club Cycliste Marmande 47 :

Mathieu TOIBA

Denis VIDAL

 

5 280

Jean-Pierre Gagnayre, Denis Vidal et Jean-Marc Rouxel

 

6 192

Ghyslaine Cassol

Jean-Marc Rouxel, le secrétaire général du CCM47, accompagnait cette délégation pour la remise des Trophées 2019

Vente vélos de service 2019 Cannondale Supersix Evo Carbon Ultegra

Le ccm47 vend vélos de service 2019 Cannondale Supersix Evo Carbon Ultegra cadre supersix evo Carbon compatible Di2 équipé Shimano Ultegra roues Fulcrum Racing Sport Taille 52 prix 1700€ libre à partir du 15octobre , renseignement Christian Soubes 0620073149
 
Img 5154
Img 5155

FINALE DE LA COUPE DE FRANCE CADETS DES DEPARTEMENTS VELODROME DE BOURGES 21 ET 22 SEPTEMBRE 2019

Victoire d’Andréa SANCHEZ dans l’élimination

5 278 

 

Andréa Sanchez, Alan Guillot, Lénaïc Langella

Et Mathieu Dupin

 

 

Poursuite par équipes
1er  CD Morbilhan
2ème  CD Aisne
3ème  CD Loiret
7ème  CD Lot-et-Garonne (SANCHEZ Andréa, GUILLOT Alan, LANGELLA Lénaïc, DUPIN Mathieu)

Scratch
1er  GOURGUECHON Matthieu (CD Nord)
2ème  COLIN Maxime (CD Gironde)
3ème  WALLIANG Thibault (CD Haut-Rhin)
4ème LANGELLA Lénaïc (CD Lot-et-Garonne)

 

Course aux points
1er  LAPOUGE LOYZANCE Romain (CD Gironde)
2ème  DUFFAUD Marco (CD Haute-Savoie)
3ème  LE HUITOUZE Eddy (CD Morbihan)
12ème  SANCHEZ Andréa (CD Lot-et-Garonne)

Vitesse par équipes
1er  CD Nord
2ème  CD Morbilhan
3ème  CD Loiret
12ème  CD Lot-et-Garonne (GUILLOT Alan, LANGELLA Lénaïc, DUPIN Mathieu)

6 190

200m départ arrêté
1er  CD Nord
2ème  CD Morbilhan
3ème  CD Loiret
12ème CD Lot-et-Garonne

7 139

Elimination
1er  SANCHEZ Andréa (CD Lot-et-Garonne)
2ème  WALLIANG Thibault (CD Haut-Rhin)
3ème  BROUSSE Mathieu (CD Gironde)

 

8 97

9 69

Alan Guillot et Lénaïc Langella

Américaine
1er  CD Morbihan
2ème  CD Gironde
3ème  CD Nord
10ème  CD Lot-de-Garonne (GUILLOT Alan, LANGELLA Lénaïc)

 

Classement  général final :
1er  CD Morbilhan (152 pts)
2ème  CD Nord (137 pts)
3ème  CD Loiret (123 pts)
9ème  CD Lot-et-Garonne (75 pts)

13ème SOUVENIR MELANY BOIVINEAU A BOULAZAC DIMANCHE 22 SEPTEMBRE 2019

Organisation : CC Périgueux Dordogne avec Boulazac Vélo Passion

 

1 848

18 minimes au départ sous la pluie.

 

3 546

Paul PICARD

4 410

Classement :

1er

PICARD

Paul

CLUB CYCLISTE MARMANDE 47

 

2ème

PEYRAN

Maxime

US BOUSCATAISE

 

3ème

PEYS

Maël

AS TESTERINE

 

 

Pour voir tous les articles, cliquez sur "BLOG"