Wendel

 

Logo credit mutuel

     

1 564              

Tous nos autres sponsors   ICI

Ce site a pour objectif de vous présenter l'association Club Cycliste Marmande

Vous y découvrirez la présentation et l'actualité de notre association. Vous pourrez obtenir plus d'informations sur nous et nous contacter.

L'association CCMarmande est basée en Lot & Garonne (47) France (métropolitaine). Vous pouvez parcourir le site Club-Cycliste-Marmandais à l'aide des liens de navigations dans le menu.

Nous vous souhaitons une bonne visite sur Club-Cycliste-Marmandais et nous espérons que vous trouverez les informations que vous cherchiez.

Notre association accepte les coupons SPORT    Logo coupon sport jpeg        Coupon sport

Carniel

Mfr

Foulou 3

Logo malet 2

Xgeorgelin

Logo marmande 1

=► www.extranet-marmande.fr

=► www.valdegaronne.com

 

Déclaration des frais engagés par les bénévoles (Remplir les 2 docs)

==► Imprime declaration benevoleCerfa dons organisme interet general

==► Imprime declaration benevoleImprimé

Autres sites à visiter

=► Sud Gironde Cyclisme   =► Cyclisme47

=► Cyclisme'Actu                 =► Direct Velo

=► Velo 101                          

 

COMPTEUR DES VICTOIRES

SAISON 2019/2020  - Du 01/11/2019 au 31/10/2020

1 174
  

JEROME BONNACE VAINQUEUR A CREON EN 1996

320

ANTHONY LANGELLA SIGNE SON CONTRAT PRO CHEZ GAN EN 1996

319

ON A RETROUVE JONATHAN MOUCHEL

318

CRÉDIT PHOTO GUY DAGOT - WWW.SUDGIRONDECYCLISME.FR


Par JEAN-MICHEL RUSCITTO
Article de Direct Vélo paru le 31 mars 2016,

Multiple Champion de France sur piste dont un quadruplé inédit en Juniors (poursuite individuelle et par équipe, américaine et course aux points), Jonathan Mouchel a aussi brillé sur la route quand il a porté le maillot de l’AVC Aix-en-Provence pendant quatre saisons, de 2007 à 2010. Il a fait partie de l’une des plus belles générations du club provençal. Après une dernière année au CC Marmande, il s’est retiré des pelotons en 2011 sur une chute en finale de l’Américaine. Aujourd’hui courtier en vin, il a rembobiné de quelques années pour DirectVelo.

DirectVelo : Qu’est ce qui te vient à l’esprit quand on évoque ces années vélo ?
Jonathan Mouchel : Aix sans hésitation. C’était des années magnifiques. On a vécu des moments inoubliables, que ce soit sur le vélo ou en dehors. D’ailleurs même si je suis rentré sur Bordeaux, je continue de voir régulièrement mes anciens coéquipiers. L’AVC Aix, c’était une famille. Aujourd’hui Rosto (Thomas Rostollan), Benji (Benjamin Giraud), Barluche (Florent Barle), Alex (Alexandre Blain) et Colin (Menc Molina) sont devenus des amis. J’étais tellement heureux à Aix que je ne voyais pas que j’étais en train de m’enterrer sportivement.

« A AIX, NOUS ETIONS UNE FAMILLE »

Tu dis ça par rapport à la piste ?
Oui quand je suis venu à Aix, je pensais que j’avais le talent pour passer pro sur route mais ce n’était pas le cas (rires). J’aurais dû me focaliser sur la piste mais l’ambiance était tellement bonne que je ne pensais pas à partir. La piste c’était vraiment ma passion, la discipline que je comprenais. J’aurais aimé une carrière comme celle de Jérôme Neuville, c’était un exemple pour moi.

Et finalement, c’est sur piste que tout s’arrête avec cette chute en finale des Championnats de France de l’Américaine ?
Oui, je me suis cassé la clavicule. Du coup j'ai laissé passer la chance d’être appelé en Equipe de France. J’ai rappelé mon patron chez qui j’avais fait mon stage en Master. Il m’a proposé de m’embaucher tout de suite, j’ai accepté. Tout s’est arrêté net. Aujourd’hui je me dis que c’est la meilleure chose qu’il me soit arrivée. J’étais au bout mais je ne me rendais pas compte parce que j’étais passionné. Je ne supportais plus d’aller m’entraîner, je devenais de plus en plus nul. En fait j’aime le vélo mais je n’aime pas en faire (rires).

« COMME UN GOSSE DEVANT LE TITRE DE WIGGINS »

Tu suis toujours l’actualité du vélo ?
Ah oui ! Je n’ai raté aucune épreuve des derniers Championnats du Monde sur piste. Devant la victoire de Wiggins sur l’Américaine, j’étais comme un gosse. Wiggins, ça a été une inspiration pour moi. Je suis aussi les Français. Ce qu’a fait Benjamin Thomas a été magnifique ! Morgan Kneisky et Thomas Boudat sont aussi au top. Je suis aussi passionné par la route. Devant Milan-San Remo, j’étais comme un fou !

Quelles sont les images que tu gardes de ta carrière ?
J’en ai des tonnes en mémoire. Les trajets dans le bus à Aix, c’étaient des aventures ! Et puis il y avait des Hollandais, des Finlandais, même un Canadien qui était venu. Tout ça ce sont des histoires de vie. Je le répète mais nous étions amis. J’ai un souvenir particulièrement fort sur le Tour du Loir-et-Cher où l’on défendait le maillot d’Alexandre Blain. Ce sont des victoires par procuration mais je me suis régalé. Encore aujourd’hui, à chaque fois que l’on se revoit on se raconte nos histoires. Nos femmes les connaissent par cœur ! Sportivement, faire partie de l’Equipe de France et participer à des Coupes du Monde ou des Championnats du Monde, ça reste une grande fierté.

On pensait que tu allais parler de tes titres nationaux ?
Ouf c’est vieux tout ça (rires). Ça a été presque trop facile pour que j’en sois vraiment fier. Nous étions un gros comité avec du très bon matériel. Ma petite fierté ça reste mes quatre titres en Juniors car personne ne l'a refait depuis. A cette époque je rêvais de devenir un coureur pro sur route qui mènerait une carrière sur piste. Les Jeux Olympiques étaient le rêve ultime. Par contre ce qui m’aurait vraiment rendu fier, c’est de gagner un titre avec le comité de Provence, là ce n’était pas les mêmes moyens !

« CES DERNIERES SAISONS, L'OM EST DEVENU UN SUJET TABOU »

Ce passé de sportif de haut-niveau, quelle trace a-t-il laissé en toi ?
Franchement ce qui compte c’est d’être épanoui dans ta vie. J’ai la chance de faire un métier qui me plaît, j’ai une femme que j’adore. Je ne suis pas certain que ce soit mon passé de sportif qui m’ait aidé à m’épanouir sur ces points-là. Au contraire je n’étais pas le plus sérieux à l’entraînement alors que je ne compte pas les heures au boulot. Il faut surtout s’écouter je pense, faire ce que l'on aime. Par contre je n’ai jamais arrêté le sport. Et là, tu retrouves l’esprit de compétition. Je suis dans une équipe de foot, au bout de six mois ils m’ont filé le brassard de capitaine. Le côté sportif de haut-niveau revient sur le terrain.

Au niveau football justement, comment ça se passait à l’AVC Aix ?
Alors là, vaste sujet. Moi je suis un supporter historique du Paris Saint-Germain. Pas un footix hein, j’ai des témoins s’il faut. Je me souviens de la veille d’un Paris-Mantes où il y avait PSG-Sochaux. C’était le match du maintien… J’avais soûlé Benji (Giraud) qui était avec moi dans la chambre. Je pense même que j’avais perdu la course devant le match ! A cette époque, je souffrais beaucoup avec Rosto, Benj, Nico (Nicolas Fritsch) qui étaient les Marseillais de l’équipe. Maintenant c’est devenu un sujet tabou. Ce n’est même plus marrant, je ne leur en parle plus. Je n’ai pas envie de tirer sur l’ambulance (rires). Une petite défaite de temps en temps ça laisserait un peu de suspense !


Lire la suite : https://www.directvelo.com/actualite/49799/on-a-retrouve-jonathan-mouchel

 

CYRIL RIBETTE REVIENT TRES FORT EN 1996

317

ALAIN LAGIERE REMPORTE LES BOUCLES DU THENONNAIS

316

LES COURSES EN PELOTON PEUVENT REPRENDRE EN France

325

CRÉDIT PHOTO FREDDY GUÉRIN - DIRECTVELO



Le 26 juin 2020, DIRECT VELO

La Fédération Française de Cyclisme annonce ce vendredi que les cyclistes peuvent désormais retrouver une pratique normale de leur activité.

Elle se base sur un décret du 21 juin où deux règles ont été levées : celle des regroupements de 10 pratiquants au maximum et celle de la distanciation physique de 2 mètres entre pratiquants.

Ces changements concernent "la compétition et l'entraînement, sur la voie publique ou sur un site public ou privé, établissement couvert ou de plein air". Ce qui signifie que les compétitions, sous toutes les formes, peuvent reprendre.

L'instance rappelle tout de même que l'activité cycliste doit toujours se faire dans le respect des mesures barrières et des protocoles sanitaires qu'elle a mis en place.

Toutefois, pour avoir lieu, les courses doivent recevoir l'accord des autorités compétentes - commune et préfecture -, comme en temps normal.

 

LA FEDERATION FRANCIASE DE CYCLISME AUTORISE

AVEC EFFET IMMEDIAT, LA REPRISE DES COMPETITIONS

DU CALENDRIER AMATEUR,

TOUTES DISCIPLINES ET CATEGORIES CONFONDUES

À la lecture de l’instruction du 8 juin 2020 du Ministère des Sports, prise à la suite de la publication du décret n°2020-663 du 31 mai prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, il est clairement explicité que la pratique compétitive n’est pas interdite, à l’exception des sports collectifs et des sports de combat.

Il est également précisé que cette pratique compétitive ne peut se tenir qu’uniquement dans le respect des règles sanitaires en vigueur, prévues par ce même décret du 31 mai 2020.

Au regard de ce qui précède, le Bureau Exécutif de la FFC a décidé, au jeudi 18 juin 2020, avec effet immédiat, d’autoriser, à nouveau, l’organisation de compétitions cyclistes « amateur », toutes disciplines et toutes catégories confondues.

313

Cette autorisation est, bien entendu...=► Lire la suite

 

LES JEUNES A L’HONNEUR AU CCM EN 1996

312

PIERRICK FEDRIGO REMPORTE LE TOUR DE L’ASTARC EN 1996

311

DE BONS RESULTATS EN 96 POUR LE CCM AVEC PIERRICK FEDRIGO ET LIONEL MARRENS

310

EN 1996 ANTHONY LANGELLA AU TOUR DU JAPON

309

STEPHANE DIEUMUNSCH EN FORME EN 1996

308

Marmande. Loïc Herbreteau : triple vainqueur de l'épreuve la Tomate (2014)

307

  • Herbreteau réussit le triplé. Photos DDM, H. C.

    

CyclismeLot-et-GaronneMarmande

Publié le 12/08/2014 par le journal La Dépêche.

Depuis 1988 et la victoire d'Armand de La Cuevas, aucun autre coureur du CC marmandais ne s'était imposé sur le boulevard de Marié, lieu d'arrivée (et accessoirement de départ) du Grand Prix de la Tomate.

C'est chose faite avec le succès de Loïc Herbreteau qui, à 38 ans, réalise le triplé après ses victoires en 2003 sous les couleurs du Cycle poitevin et, en 2009, sous les couleurs du Lescar VC.

Le coureur du CC Marmande a eu la présence d'esprit d'emboîter le pas à Guillaume Faucon qui plaça un démarrage à 30 km de l'arrivée pour s'extirper d'un groupe de contre-attaque composé de Gesbert, Ménard, Fusco et Mesnil. Finalement, au passage sur la ligne à l'entame du dernier tour, Herbreteau et Mesnil possédaient un mince avantage puis, dans la dernière ascension de la côte de Beaupuy, Mesnil n'est pas parvenu à tenir la roue du Marmandais qui allait s'imposer en solitaire.

Cette 63e édition du Grand Prix de la Tomate souvenir Marino Vérardo, était la finale de la Coupe de France DN3, ainsi, 159 coureurs ont pris le départ pour dix tours d'un circuit sélectif de 14,5 km. Il ne fallut pas attendre longtemps pour assister au véritable envol de la course : Gouret (Côte de Lumière), Chardon (Massy), Ménard (Haute-Savoie), Loreau et Zielinski (Pays de Loire), Marié (Guidon saint-martinois) et Mary (Ennes) en sont les initiateurs. Avant la mi-course, ils reçoivent le renfort de Brisse (Périgueux), Urruty (Creuse Oxygène), Guichard (EC Felletin), Gaudillat (Corbeil), Chardon (Nancy), Patanchon (Guidon saint-martinois) et Mabire (UC Briquenec). Derrière, le peloton était contrôlé par les formations qui jouaient le classement général. Pourtant, le regroupement aussi général survient quelques kilomètres plus loin. L'accalmie est de courte durée : Brossais (Haute-Savoie), Gouret (Côte de Lumière) et Faucon (Bricquenec) s'enfuient mais ne pourront résister au retour de la contre-attaque où Herbreteau se montre le plus percutant et curieusement très motivé et en attaquant dans la dernière montée de Beaupuy, il s'est imposé en solitaire.

 

1ère RONDE FEMININE A PUJOLS EN 1996

306

Jean Mespoulède déjà aux avant-postes en 2011

305

Excellent début de saison pour Jean Mespoulède et le CC Marmandais. PHOTO ARCHIVES « SUD OUEST » © Crédit photo : Douaud Alain

Par Michel Roussille
Publié le 22/02/2011

S'ABONNER

    

Le coureur du CCM vient de remporter l’Essor basque, premier gros rendez-vous de la saison.

Premier du classement général de l’Essor basque, couru la semaine passée sur six épreuves, le routier périgourdin du Cyclo Club Marmande (CCM) Jean Mespoulède a mis du baume au cœur de tous les amoureux du cyclisme local. Un temps menacé de rétrogradation pour défaut d’encadrement « professionnel » et à plein-temps de sa structure, le club du président Yves Brusson a finalement été maintenu en DN2 par la Fédération française de cyclisme (FFC). Et ce premier succès confirme, si besoin était encore, que l’instance nationale a eu raison et que le CCM est bien à sa place à ce niveau.

Partis à six coureurs en terre basque pour y faire briller les couleurs marmandaises, les hommes de Marino Verardo ont eu beaucoup de travail pour faire valoir leurs forces face des formations bretonnes, normandes, parisiennes et espagnoles.

Deux fois deuxième

« Jean s’est imposé au classement général final de l’Essor en terminant deuxième, jeudi, lors de l’étape Larceveau-Saint-Palais, raconte Marino Verardo. Elle comportait 120 kilomètres avec le franchissement des cols d’Osquich, Gamia et Ipharlatze. Il a de nouveau pris la deuxième place, dimanche matin, à Bardos. Et il a encore fait cinquième en cours de semaine à Saint-Jean-Pied de Port (64). C’est effectivement un bon résultat, d’autant que l’on a enregistré sur tous ces parcours très exigeants, l’émergence d’une jeune génération de coureurs. On aurait sûrement pu faire mieux dimanche, lors de l’arrivée à Bardos, si Maxime Martin, bien dans le coup, n’avait pas crevé lors de la dernière ascension. Il pouvait espérer le succès au vu du circuit très tourmenté et qui lui convenait fort bien. »

Alignant aussi Anthony Langella, Florent Sentucq, Yoan Baudrit, Yoan Simonet et Sylvain Pandelé, le CCM est en roue libre, façon de parler, pour la semaine avant de s’aligner sur le Grand Prix tarnais de Montastruc-La Conseillère, épreuve également très exigeante et convoitée qui se courra le prochain week-end, à travers les routes tourmentées du Lauragais.

Au Tour de Malaisie

Puis les Marmandais feront leurs bagages pour un très long voyage qui les conduira, en Asie, au Tour de Malaisie. « Ils s’aligneront dès leur arrivée sur un critérium couru sur le circuit du grand prix automobile de Formule 1, ajoute Marino Verardo. Ils prendront ensuite part à une course par étapes du 8 au 13 mars. Là-bas, l’adversité sera de mise car l’épreuve est internationale. Et il faudra aussi compter avec la chaleur et l’humidité. »

Le CCM alignera les six mêmes hommes de son équipe phare du moment, à l’exception d’Anthony Langella, « vieux » routier largement rompu à cet exercice. Il sera remplacé par Jonathan Mouchel. Décidément, la saison cycliste est maintenant bien lancée et le Cyclo Club Marmandais n’hésite pas à faire flotter l’étendard local très loin.

 

L’EFFECTIF DU CLUB CYCLISTE MARMANDE EN 2010

Il comprend 18 coureurs : 10 de 1ère catégorie et 8 de 2ème catégorie.
1ère catégorie
Vivien Brisse, 21 ans
Anthony Langella, 35 ans
Maxime Martin, 23 ans
Jean Mespoulède, 29 ans
Sylvain Pandelé, 21 ans
Laurent Salère, 36 ans
Julien Scrima, 19 ans (VC Livradais)
Florent Sentucq, 32 ans (UC Artix)
Yoann Simonneau, 19 ans (UC Le Haillan Saint-Médard)
Un 10è coureur de 1ère catégorie rejoindra l'équipe au printemps.
 
2ème catégorie
Thierry Bordez, 18 ans (Guidon Biassais)
Fabien Castegnaro, 27 ans
Stéphane Fédrigo, 35 ans
Kévin Gauclin, 21 ans (Pôle France de roller, champion d'Europe du 500m et recordman du monde)
Damien Guerineau, 25 ans
Kévin Labèque, 18 ans (CAM Bordeaux)
Florian Legrandois, 18 ans (CAM Bordeaux)
Jérôme Paniandy, 19 ans (GSC Blagnac)

Les départs :

Alexandre Brard (Girondins de Bordeaux), Sébastien Causse (Girondins de Bordeaux), Tomasz Kaszuba (Arrêt), Yohan Poirier (?), Ludovic Lepied (US Montauban 82) et Sébastien Turtaut (Saint-Felix).

Lire la suite : https://www.directvelo.com/actualite/4699/l-effectif-2010-du-cc-marmande

BAPTISTE LACROIX MET LES BOUCHEES DOUBLES EN VUE DE DA REPRISE SUR ROUTE

Actuellement, Baptiste fait du foncier tout en reprenant gentiment le travail spécifique.

301

Il essaie surtout de=► Lire la suite 

ANTHONY LANGELLA VAINQUEUR DE BORDEAUX-CASTILLON 1996

300

ANTHONY DELAFORGE PREPARE LES COURSES CLM

Juste après le dé confinement et après une préparation sur zwift, il était temps de reprendre le vélo sérieusement sur route et sentir de nouveau l’asphalte.295

Comme prévu initialement...=► Lire la suite

 

VOIE VERTE MARMANDE / CASTELJALOUX

  • 15 juin 2020

  • Publié par Christelle de Chastignac

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine299

    Longue de 23 km, la future voie verte...=► Lire la suite

     

APRES ISSOUDUN, DES CONFRONTATIONS A VENIR EN CENTRE VAL DE LOIRE (CLM)

Article de DirectVélo

293

CRÉDIT PHOTO NOÉMIE MORIZET

Le 21 juin 2020,

Kévin Vauquelin (VC Rouen 76) s'est offert ce samedi la 1ère confrontation contre-la-montre d'Issoudun (Indre), épreuve non-officielle mise en place en attendant la reprise des compétitions.

L'AC Bas-Berry Issoudun organisera une seconde confrontation le 4 juillet prochain, entre Pruniers et Issoudun, sur une distance de 16 kilomètres.

Une autre simulation chrono est prévue en Centre-Val de Loire. Organisée par le CRAC Touraine, elle aura lieu ce samedi 27 juin entre Athée-sur-Cher et Azay-sur-Cher (Indre-et-Loire). 16,5 kilomètres sont au programme pour les Séniors et Juniors.

 

DES PLACES D’HONNEUR POUR LE CCM EN 1996

292

Pour voir tous les articles, cliquez sur "BLOG"

                                                                          Images

      Le Club Cycliste Marmande 47, compte tenu de la situation sanitaire actuelle d'une part et de la décision gouvernementale d'autre part ,

décide de suspendre toutes activités collectives de notre club.

A savoir : plus de regroupement et plus de déplacements de nos coureurs et dirigeants jusqu'à nouvel ordre.

Ceci est valable pour l'ensemble des sections sportives du Club Cycliste Marmande 47.