=► Quatre à la suite pour la Championne Jade Labastugue

Par DOMINIQUE TURGIS
Le 30 août 2022,

2022 141

Jade Labastugue repart de Hyères et son vélodrome couverte d'or et de tricolore. Pour son premier Championnat de France Elite, elle a fait mouche à quatre reprises : en poursuite individuelle, à l'Omnium, à la course aux points et à l'élimination. "C'est le titre de l'élimination qui m'a le plus surprise car ce n'est pas ma spécialité, déclare-t-elle à DirectVelo. J'ai décidé de rester devant, j'avais peur des chutes et physiquement, j'avais le niveau pour tenir en tête".

En revanche, une discipline devient sa spécialité, la poursuite individuelle. Après avoir représenté la France aux Championnats d'Europe, Espoirs (6e) et Elites (10e), la pensionnaire de Marmande Women Development est devenue Championne de France. "Je ne l'avais pas travaillée pour le Championnat d'Europe mais plus pour les Elites". Jade Labastugue aime l'effort des 3 km. "C'est une course que j'aime bien. Je me fais mal, je vais au bout de moi-même. Ce n'est pas olympique mais je la travaille aussi avec la poursuite par équipes". En effet, la cycliste de 19 ans a rejoint le groupe Elite de la poursuite. "J'ai travaillé avec les filles pour le Championnat d'Europe, je pouvais les soulager si besoin. J'ai progressé depuis la Coupe des Nations de Glasgow où je n'étais pas prête".

« JE ME SENTAIS TELLEMENT BIEN »

Dans le vélodrome Toulon Provence Méditerranée, celle qui a débuté au GSC Blagnac a donc conquis deux autres titres nationaux. Celui de l'Omnium concentré en un après-midi. À la manière de Benjamin Thomas, elle a suivi son instinct plutôt que le plan établi. "Je ne voulais pas m'imposer sur les deux premières manches pour me faire oublier. Mais dès le scratch, je me sentais tellement bien, j'ai fait comme je l'ai senti. Ça m'a fait voir comment gérer un Omnium en étant leader". C'est donc avec le poids de la course qu'elle a disputé la course aux points finale. "J'ai essayé de défendre ma place. Je n'étais pas capable de doubler mais j'ai joué les sprints et laissé partir celles qui n'étaient pas dangereuses".

Pour son dernier titre, celui de la course aux points, le déroulement n'était pas celui qu'elle espérait. "Tout le monde était fatigué, ça ne sortait pas et j'ai fait tous les sprints, indique-t-elle. On réussit à doubler à trois et le podium se fait comme ça". Cette dernière course clôt une série de trois Championnats. "C'est fatigant moralement. Physiquement, j'étais prête car bien entraînée et j'ai eu deux jours de repos pendant le Championnat de France". Mais Jade Labastugue ne dirait pas non à un dernier Championnat cette saison. "J'espère aller au Championnat du Monde".