=► 7ème ETAPE TOUR D’ABITIBI SENNETERRE – VALD’OR

 

Riley Pickrell (Canada) a remporté au sprint, ce dimanche, la septième et dernière étape du Tour de l'Abitibi (Coupe des Nations Juniors), disputée sur 120 kilomètres entre Senneterre et Val-d'Or (Canada). Il a devancé Taisei Hino et Yoshiaki Fukuda (Japon).
Riley Sheehan (Etats-Unis) s'adjuge le classement général de cette 50e édition. Il se succède à lui-même au palmarès.

1 457

Les 120kms parcourus en 2h37’37’’ soit 45,68km/h.

2 382

Classement de la 7e étape :
1er  PICKRELL Riley Canada
2ème  HINO Taisei Japon  
3ème  FUKUDA Yoshiaki Japon
21ème FEDRIGO Mathis France

46ème CORVAISIER Antonin France

54ème LANGELLA Lilian France

75ème BONIFACE lucas France

76ème MAIGUENAUD Tom France

96ème HAMON Nicolas France

3 302

4 221

 

Classement général final :

7ème MAINGUENAUD Tom

9ème CORVAISIER Antonin

48ème BONIFACE Lucas

66ème LANGELLA Lilian

75ème FEDRIGO Mathis

80ème HAMON Nicolas

Classement par points :

8ème MAINGUENAUD Tom

9ème BONIFACE Lucas

Classement meilleur grimpeur :

6ème MAINGU

ENAUD Tom

Meilleur junior 1ère année :

2ème CORVAISIER Antonin

 

5 136

Pour vous faire sourire, voici un article paru sur un blog canadien, il concerne l’équipe médicale chargé de mettre de l’ambiance :

« Une des particularités du Tour de l'Abitibi est son équipe médicale. Les travailleurs du domaine de la santé sont des gens habitués de ramasser l'écrapou après les chutes et de réaliser un travail sérieux et de première ligne. Il est normal que de temps à autre, la soupape s'ouvre grand pour déstresser. Dans le cas du Tour de l'Abitibi, la soupape ouvre beaucoup et longtemps! L'équipe médicale est à elle seule responsable de 95% de la bonne humeur, le 5% restant étant sous la responsabilité de Patrick Loiselle, directeur-général. Le médical est aussi responsable pour 100% des mauvais coups qui se font durant la semaine du Tour.

Seulement cette semaine, par une journée caniculaire, la voiture médicale a tendu une embuscade à celle de la France dans la caravane. Alors que la France remontait pour aller ravitailler, le médical a dégainé son arsenal de fusils à eau pour asperger copieusement le staff français. Ils leur ont refait le coup de manière plus subtile plus tard dans l'étape, avec la même efficacité. Leur efficacité s'explique par le fait que ses membres s'étaient exercés plus tôt en matinée en prenant Patrick Loiselle comme cible à la centrale. Plus tard dans la course, le médical a innové en bombardant de cerises les français qui roulaient fenêtre ouverte. Des "cerises de France", bien sûr.

Historiquement, le médical a déjà osé mouiller abondamment de siège du conducteur de la voiture conduite par le président du Tour, à deux minutes du départ. Sans autre choix, le président à dû conduire les fesses mouillées durant toute l'étape! Et descendre du véhicule à l'arrivée avec des pantalons plus foncés à l'arrière qu'à l'avant. Dire qu'on se méfie d'eux est un euphémisme. Finalement, pour un amusement garanti, c'est sur la fréquence radio du médical que les pires choses se disent durant les épreuves. Oreilles sensibles s'abstenir.

Ils sont nécessaires, on les aime beaucoup et en plus ils ont des popsicles et ils ont organisé un lunch de sushi pour leurs amis au départ de la dernière étape. Ce n'est sûrement pas comme ça dans les autres courses, c'est typique au Tour de l'Abitibi et on ne les échangerait pas pour d'autres! Merci la gang « 

BRAVO A NOS SIX PARTICIPANTS ET A LEUR ENCADREMENT