=► 5 MARMANDAIS A L’ASSAUT DU MYTHIQUE BORDEAUX-PARIS samedi 21 mai 2022

Cette course a été créée en 1891,  Bordeaux-Paris est l’une des plus anciennes courses cyclistes françaises. Dédiée dans un premier temps aux professionnels, elle s’est ouverte aux amateurs et cyclosportifs sous la forme d’une épreuve d’ultra cycling.

Le samedi 21 mai 2022, cinq marmandais : Elisabeth Rouxel CCM47), Thiery Thomas, Laurent Monjalet (tous deux d du Marmande Triathlon), Olivier Bernes (Tonneins) et Gilbert Landes (SC Virazeil) ont accompli un véritable exploit physique et sportif, à savoir boucler les 662kms avec 5420m de dénivelé positif du mythique Bordeaux-Paris.

Ils étaient assistés de Jean-Marc Rouxel et le Club Cycliste Marmande 47 avait mis à leur disposition le combiné Citroën pour acheminer et suivre les participants

2022 100

De gauche à droite : Thierry Thomas, Elisabeth Rouxel, Laurent Monjalet, Gilbert Landes et Olivier Bernes.

Les conditions météorologiques étaient difficiles, une chaleur de 35° et surtout un vent de face durant une grande partie du parcours.

Cette épreuve proposée est un raid individuel tracké en semi-autonomie à réaliser le plus rapidement possible, prenait son départ du parc Saint Michel en plein cœur de Bordeaux (départ de notre équipe à 07h25) pour se conclure au Parc des sports d’Issy-les-Moulineaux. L’épreuve s’est déroulée en continue en passant par des check-points obligatoires, Montbron (155ème km), Châteauroux (355ème km) et Mer (463ème km), l’ensemble sur route ouverte, en solitaire et en un temps limité à 40h.

Le parcours empruntait la plupart du temps de petites routes départementales avec même à un endroit des chemins de terre. Les organisateurs ont essayé de se rapprocher au maximum du tracé proposé aux professionnels des années 80.2022 101

L’objectif des marmandais n’était pas de rechercher une performance mais tout simplement de se surpasser, ils étaient tous néophyte à l’exception d’Elisabeth Rouxel qui avait déjà participé. Un peu comme à l’image d’un marathon, c'est le facteur endurance qui est décisif. Le risque, c'était dans l’euphorie de partir trop vite. Ils ont su parfaitement gérer leurs efforts en dépit d’un souci mécanique pour Laurent et de problèmes d’assise pour Elisabeth et Olivier.

Depuis plusieurs mois, tous les cinq se sont entraînés durement. Tous les week-ends, ils parcourent de longues distances pouvant aller jusqu’à 300kms. Au départ, il y avait une sixième personne en l’occurrence Jean-Claude Righini, malheureusement ce dernier a été renversé par une voiture à 3 jours du départ (plusieurs côtes cassées, c’est donc la mort dans l’âme qu’il a dû déclarer forfait. Nos cinq compères lui dédient ce périple, surtout qu’à distance il a largement soutenu l’équipe.

Il faut une bonne préparation si l'on ne veut pas trop souffrir. Car sur une telle épreuve, on sait que l'on va en baver. L'idée, c'est de reculer le plus possible ce moment afin qu'il soit le plus court possible. Les personnes pensent que ce sont les douleurs aux jambes qui plombent les cyclistes. Mais pas vraiment. Il y a les douleurs aux mains, aux fesses ou encore aux cervicales qui sont fréquentes. Et si on commence à se focaliser sur une légère gêne alors, peu à peu, elle prend toute la place et ça devient ingérable. Autre crainte l’endormissement. Car forcément, les cyclistes marmandais avaient décider de pédaler toute la nuit. Autant de potentiels dangers et désagréments qui démontrent l’importance d’être en équipe pour se soutenir les uns les autres. L’idée simple consistait à partir ensemble et d’arriver ensemble ce qu’ils ont fait parfaitement. Mais ils savent pertinemment qu’après ce défi sportif, la récupération sera longue. Il leur faudra au minimum une semaine pour s’en remettre.

Le retour s’est effectué à bord du camion sur 700kms à bord du camion pour un retour à 3h00 du matin.

Quelques chiffres : il y avait 492 cyclistes au départ dont une trentaine de féminines. 394 classés.

Le vainqueur Ludovic Le Guilly en 21h 34minutes (près de 31km/h de moyenne)

Le deuxième est Jean-Marc Bideau et le 3ème est Loïc Herbreteau (ancien du CCM47)

Olivier Bernes 197ème

Laurent Monjalet 227ème

Gilbert Landes 228ème

Elisabeth Rouxel 229ème

Thierry Thomas 232ème

Moyenne de nos cinq participants : 25,4km/h (les arrêts ont été neutralisés) ce qui a représenté 26 heures de pédalage.

Bravo à tous pour avoir représenté le Marmandais.