=► Jean Mespoulède déjà aux avant-postes en 2011

  • Par
  • Le mardi, 23 juin 2020

305

Excellent début de saison pour Jean Mespoulède et le CC Marmandais. PHOTO ARCHIVES « SUD OUEST » © Crédit photo : Douaud Alain

Par Michel Roussille
Publié le 22/02/2011

S'ABONNER

    

Le coureur du CCM vient de remporter l’Essor basque, premier gros rendez-vous de la saison.

Premier du classement général de l’Essor basque, couru la semaine passée sur six épreuves, le routier périgourdin du Cyclo Club Marmande (CCM) Jean Mespoulède a mis du baume au cœur de tous les amoureux du cyclisme local. Un temps menacé de rétrogradation pour défaut d’encadrement « professionnel » et à plein-temps de sa structure, le club du président Yves Brusson a finalement été maintenu en DN2 par la Fédération française de cyclisme (FFC). Et ce premier succès confirme, si besoin était encore, que l’instance nationale a eu raison et que le CCM est bien à sa place à ce niveau.

Partis à six coureurs en terre basque pour y faire briller les couleurs marmandaises, les hommes de Marino Verardo ont eu beaucoup de travail pour faire valoir leurs forces face des formations bretonnes, normandes, parisiennes et espagnoles.

Deux fois deuxième

« Jean s’est imposé au classement général final de l’Essor en terminant deuxième, jeudi, lors de l’étape Larceveau-Saint-Palais, raconte Marino Verardo. Elle comportait 120 kilomètres avec le franchissement des cols d’Osquich, Gamia et Ipharlatze. Il a de nouveau pris la deuxième place, dimanche matin, à Bardos. Et il a encore fait cinquième en cours de semaine à Saint-Jean-Pied de Port (64). C’est effectivement un bon résultat, d’autant que l’on a enregistré sur tous ces parcours très exigeants, l’émergence d’une jeune génération de coureurs. On aurait sûrement pu faire mieux dimanche, lors de l’arrivée à Bardos, si Maxime Martin, bien dans le coup, n’avait pas crevé lors de la dernière ascension. Il pouvait espérer le succès au vu du circuit très tourmenté et qui lui convenait fort bien. »

Alignant aussi Anthony Langella, Florent Sentucq, Yoan Baudrit, Yoan Simonet et Sylvain Pandelé, le CCM est en roue libre, façon de parler, pour la semaine avant de s’aligner sur le Grand Prix tarnais de Montastruc-La Conseillère, épreuve également très exigeante et convoitée qui se courra le prochain week-end, à travers les routes tourmentées du Lauragais.

Au Tour de Malaisie

Puis les Marmandais feront leurs bagages pour un très long voyage qui les conduira, en Asie, au Tour de Malaisie. « Ils s’aligneront dès leur arrivée sur un critérium couru sur le circuit du grand prix automobile de Formule 1, ajoute Marino Verardo. Ils prendront ensuite part à une course par étapes du 8 au 13 mars. Là-bas, l’adversité sera de mise car l’épreuve est internationale. Et il faudra aussi compter avec la chaleur et l’humidité. »

Le CCM alignera les six mêmes hommes de son équipe phare du moment, à l’exception d’Anthony Langella, « vieux » routier largement rompu à cet exercice. Il sera remplacé par Jonathan Mouchel. Décidément, la saison cycliste est maintenant bien lancée et le Cyclo Club Marmandais n’hésite pas à faire flotter l’étendard local très loin.