=► LA CYCLOSPORTIVE : L’ARIEGEOISE SAMEDI 29 JUIN 2019

 

Compte-tenu de l’alerte canicule qui a été prolongée jusqu’au dimanche 30 Juin. Une réunion de cellule de crise organisée par la Préfecture de l’Ariège a décidé d’annuler les deux épreuves XXL. Tous les participants de l’Ariègeoise XXL ont été basculés sur le parcours de l’Ariégeoise et tous les participants de la Mountagnole XXL ont été basculés également  sur le parcours de la Mountagnole.

Température extrêmement élevée. Quelques difficultés pour les derniers participants à être ravitaillé en eau. Suite à de nombreux malaises, et surtout deux personnes qui étaient en détresse respiratoire, dont une âgée de 54 ans est décédée, l’organisateur a décidé d’arrêter la cyclo-sportive.

Ils ont mis en place une cellule de crise qui a permis de faire des regroupements pour pouvoir récupérer les participants et  les ramener sur le site d’arrivée.  

Il y a eu environ 3000 participants qui ont bouclés les parcours proposés et 2000 qui ont été ramenés par groupe sur le site d’arrivée.

Nous adressons nos condoléances à la famille et aux proches de la personne décédée. Et nos vœux de rétablissements aux personnes blessées.

1 762

Sur la Moutagnole il y avait Jocelyne Le Liboux du CS Virazeil et Jean-Louis Lopez, Gérard Monthus, Dominique lagardère, Pierre Baudin, et c’est Jacky Lafuge qui prend la photo….

La Mountagnole comprenait 83kms et 2048m de dénivelé positif.

2 632

Jean-Louis Lopez

 

3 499

4 377

Elisabeth Rouxel sur la Mountagnole XXL

avec 130kms et 2629m de dénivelé positif.

Par les cols de Marrous, Péguere, d’Agnes et le Port de Lers

Elle a pu terminer l’épreuve, heureusement qu’elle supporte bien la chaleur

 

5 254

La montagne est belle ici le col d’Agnes.

Départ de Tarascon sur Ariège, la première difficulté du jour avait commencé avec la longue montée de 28kms sous un cagnard jusqu’au col de Péguere. Puis la descente du mur de Péguere, ensuite une partie roulante et enfin dans les 30 derniers kms l’enchaînement des deux derniers cols très difficiles et  l’arrivé libératrice sur Auzat. Terrible tous ces drames, l’Ariège est vraiment une belle région nous y reviendrons pour soutenir les organisateurs.