En bref

=► DIMANCHE 07 JANVIER 2018 RENDEZ-VOUS EST DONNE A TOUS LES CYCLISTES DU MARMANDAIS ET DES ENVIRONS

Rendez-vous à 9h30

Le Club Cycliste Marmande 47 organise son stage de début de saison et il invite les cyclistes régionaux à rejoindre les licenciés du CCM47 pour une sortie commune avec toutes les catégories du club.

Après un départ commun des groupes de niveau seront constitués sur des distances de 40 à 120kms.

1 52

Le départ sera donné au cœur de la Cité de la Formation à Marmande. Stationnement sur le parking face à la cité

Venez nombreux.

2 264

11 rue Albert Camus 47200 – Marmande

 

3 208

=► ORGANIGRAMME CCM47 - SAISON 2018

1 45

=► Félicitations à notre sponsor : les céréales de Lucien Georgelin commercialisées

 

1 317

Repreneuse de la société Eurocer, l’entreprise virazeillaise lance sa propre gamme de céréales, tout en s’appuyant sur le savoir-faire villeneuvois

Elles sont sur les étals depuis huit jours. Sans gluten, sans huile de palme mais fourrées à la pâte à tartiner made in Virazeil, l’entreprise Lucien Georgelin vient de lancer sa gamme de céréales.

Quelques mois auront été nécessaires aux équipes de Saint-Pierre-de-Londres (où se trouvent les bureaux et usines Georgelin) pour innover et améliorer ce produit dans lequel l’entreprise s’investit depuis le rachat de la société Eurocer, à Villeneuve-sur-Lot.

Un pari mûrement réfléchi par Lucien Georgelin, qui a déboursé 2 millions d’euros dans cette transaction. "Nous gardons les compétences, le savoir-faire et les outils villeneuvois. Mais nous avons préféré choisir le nom de notre marque pour les commercialiser", souligne Lucien Georgelin. 

Journal SUD-OUEST du 21/12/2017

=► DECES D’ANDRE AREIL

 

 1 315

André Areil  est décédé hier  à l’hôpital d’Agen suite à un infarctus, il avait 80 ans.  
André Areil était très connu dans le microcosme marmandais, que ce soit sur un aspect sportif mais également dans le domaine économique. Il avait repris une entreprise familiale dans le domaine du négoce des fruits et légumes. Si le Club cycliste de Marmande 47 souhaite lui rendre hommage c’est d’abord pour son amour du sport. Il avait débuté par le karting (champion de France), mais son sport de prédilection restait le Rugby, il aimait également le cyclisme. Sa présence régulièrement sur le Grand Prix de la Tomate le rendait heureux, lors de la dernière édition il était dans notre voiture et il nous racontait ses nombreuses anecdotes, même s’il est vrai qu’on les connaissait déjà un peu. Il était par ailleurs engagé dans l’association « Etoile d’Argent » qui lutte contre la dystonie, et là encore, il aimait être présent lors du rallye cycliste Monthléry-Marmande ou inversement. Il montrait un éclectisme dans tous les sports : le handball, le football, le basket et plein d’autres.

L’ancien Président de l’US Marmande Rugby durant une quinzaine d’années, va laisser un grand vide. Pour notre part Dédé Areil nous avait également épaulé dans la recherche de sponsors et nous le remercions encore. Sa bonhomie et sa générosité vont nous manquer.

Le Club Cycliste de Marmande adresse à son épouse Nicole et à tous ses proches ses sincères condoléances ainsi que son soutien dans cette épreuve.

=► NOTRE SPONSOR LUCIEN GEORGELIN USINE IMPLANTEE SUR LA COMMUNE DE VIRAZEIL

 

1 312

Lucien Georgelin élu personnalité de l'année 2017

par le journal Quidam,

pour son engagement sur le département du Lot-et-Garonne ! 

=► Stage CCM47 du 5 au 7 janvier 2018

1 41

=► SORTIE D’ENTRAINEMENT 18/11/2017

 

Après la tenue de l’assemblée générale du CCM47, Loïc Herbreteau a profité d’une belle journée ensoleillée pour « driver » les jeunes au cours d’un entraînement musclé en repérage sur les premiers 70kms de la prochaine fédérale juniors qui sera organisée par le CCM47 le 01/04/2017

1 38

De gauche à droite : Loïc Herbreteau, Lilian Langella,

Notre nouvelle recrue Corentin Salles (catégorie espoir) et Lucas Prémaor)

=► SECURITE SUR LES COURSES CYCLISTES

 

JORF n°0278 du 29 novembre 2017 
texte n° 4 

Arrêté du 24 novembre 2017 relatif aux manifestations sportives sur une voie publique ou ouverte à la circulation publique ne comportant pas de véhicules terrestres à moteur 

NOR: INTS1730430A

ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/11/24/INTS1730430A/jo/texte


Le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur, et la ministre des sports,
Vu le code de la route, notamment ses articles R. 411-30, R. 411-31 et R. 416-19 ;
Vu le code du sport, notamment ses articles L. 331-2, R. 331-6, R. 331-8 et R. 331-11 ;
Vu le décret n° 2017-1279 du 9 août 2017 portant simplification de la police des manifestations sportives, notamment son article 38,
Arrêtent :

Article 1 En savoir plus sur cet article...


La sous-section 2 de la section 2 du chapitre Ier du titre III du livre III du code du sport est remplacée par les dispositions suivantes :


« Sous-section 2 
« Manifestations sportives sur les voies publiques ou ouvertes à la circulation publique ne comportant pas la participation de véhicules terrestres à moteur


« Art. A. 331-2.-Tout dossier de déclaration de manifestation sportive, mentionnée à l'article R. 331-6, présenté par l'organisateur comprend : 
« 1° Les nom, adresse postale et électronique et coordonnées de l'organisateur et, le cas échéant, du coordonnateur chargé de la sécurité ; 
« 2° L'intitulé de la manifestation, la date, le lieu et les horaires auxquels elle se déroule ; 
« 3° La discipline sportive concernée et les modalités d'organisation de la manifestation dont le programme et le règlement précisant si le départ et la circulation des participants sont groupés ; 
« 4° Un itinéraire détaillé incluant le plan des voies empruntées ainsi que la liste de ces voies, sur lequel figurent, le cas échéant, les points de rassemblement ou de contrôle préalablement définis et la plage horaire de passage estimée. Ces éléments sont fournis pour chaque parcours composant la manifestation ; 
« 5° Le nombre maximal de participants de la manifestation ainsi que, le cas échéant, le nombre de véhicules d'accompagnement. Ces éléments sont fournis pour chaque parcours composant la manifestation ; 
« 6° Les dispositions assurant la sécurité et la protection des participants et des tiers ; 
« 7° L'attestation de police d'assurance souscrite par l'organisateur de la manifestation ou, à défaut, une déclaration sur l'honneur engageant l'organisateur à fournir cette attestation à l'autorité administrative au plus tard six jours francs avant le début de la manifestation. 
« Par dérogation au 4°, les disciplines sportives pour lesquelles l'itinéraire des participants ne peut être défini à l'avance, telles que la course d'orientation, un plan de l'aire d'évolution des participants est transmis en lieu et place ainsi que la liste des voies susceptibles d'être empruntées.


« Art. A. 331-3.-Tout dossier de déclaration de manifestation sportive avec classement ou chronométrage comporte également, en plus des éléments mentionnés à l'article A. 331-2, les éléments suivants : 
« 1° Le règlement de la manifestation, tel qu'il résulte des règles techniques et de sécurité mentionnées à l'article R. 331-7 ; 
« 2° Le cas échéant, l'avis de la fédération délégataire concernée dans les conditions prévues à l'article R. 331-9 ou, à défaut, la saisine de la fédération ; 
« 3° Le nombre approximatif de spectateurs attendus pour la manifestation ; 
« 4° Les dispositions assurant la sécurité et la protection des participants et des tiers prévues par les règles techniques et de sécurité de la fédération délégataire ; 
« 5° Le régime en matière de circulation publique demandé pour la manifestation sur le fondement de l'article R. 411-30 du code de la route et en adéquation avec les règles techniques et de sécurité de la fédération délégataire ; 
« 6° Les arrêtés pris par les autorités administratives compétentes pour définir le régime de circulation de la manifestation ou, à défaut, les arrêtés qui auront pu être recueillis au plus tard trois semaines avant la date de la manifestation ; 
« 7° La liste des personnes assurant les fonctions de signaleur dans les conditions prévues à l'article R. 411-31 du code de la route. Cette liste comprend le nom, le prénom, la date et le lieu de naissance du signaleur ainsi que le numéro de son permis de conduire. Elle est fournie au plus tard trois semaines avant la date de la manifestation.


« Art. A. 331-4.-Sont dispensés de la formalité prévue au 2° de l'article A. 331-3 : 
« 1° Les organisateurs membres de la fédération sportive délégataire compétente dès lors que la manifestation est inscrite au calendrier mentionné au 1° de l'article R. 131-26 ; 
« 2° Les fédérations sportives agréées, leurs organes régionaux ou départementaux et leurs membres, dès lors qu'il existe dans la discipline faisant l'objet de la manifestation la convention mentionnée à l'article R. 331-9. Cette convention doit être jointe au dossier.


« Art. A. 331-5.-L'autorité administrative compétente délivre un récépissé de déclaration à l'organisateur lorsque le dossier transmis est complet au plus tard trois semaines avant la date de la manifestation. Le cas échéant, elle transmet une copie de ce récépissé aux autorités de police locales concernées par la manifestation. »

Article 2 En savoir plus sur cet article...


Après le premier alinéa de l'article A. 331-40 du même code, il est inséré un alinéa ainsi rédigé : 
« Les signaleurs à motocyclette peuvent régler manuellement la circulation sans disposer d'un panneau K10 dès lors qu'ils portent un casque de type homologué et un gilet de haute visibilité mentionné à l'article R. 416-19 du code de la route. Pour ce faire, les signaleurs utilisent les gestes règlementaires nécessaires à l'arrêt et à la remise en circulation des véhicules. »

Article 3 En savoir plus sur cet article...


Les dossiers de demande d'autorisation ou de déclaration de manifestations actuellement en cours d'instruction restent régis par les dispositions en vigueur le jour du dépôt du dossier.

Article 4 En savoir plus sur cet article...


Le délégué à la sécurité routière et la directrice des sports sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 24 novembre 2017.


Le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur,

Pour le ministre d'Etat et par délégation :

Le délégué à la sécurité routière,

E. Barbe


La ministre des sports,

Pour la ministre et par délégation :

La directrice des sports,

L. Lefevre

=► LE CCM 47 EN PHOTO DANS LA PRESSE ETRANGERE

 

Article paru dans la presse néerlandaise :

21 DINGEN WAAR JE ALS FIETSER BLIJ VAN WORDT

GEPUBLICEERD: 21 NOVEMBER 2017

Traduction de l'article : Le cyclisme est amusant, sain, mais le cyclisme est certainement quelque chose qui procure des expériences merveilleuses et uniques que seul le cycliste comprend ou reconnaît.

Nous avons fait une liste d'expériences / choses qui sont si typiques et donnent immédiatement un sentiment de bonheur à beaucoup de cyclistes, il s’ensuit une vingtaine de photos prises dans des situations insolites.

 

1 294

Denis Castagnet du CCM47 avec son Cannondale mono fourche est affublée d’une sangle et il remorque le petit Gurwan (6 ans) sur les pentes du col de Peyresourde lors du passage du dernier Tour de France dans les Pyrénées.

De plus lors de cette montée il a été interviewé par une chaine espagnole, nous devons dire qu’il s’en est mieux sorti sur la partie cycliste que sur la partie linguistique.

Superbe entraînement pour les prochains cyclo-cross…même si cela date un peu.

=► OCTOBRE ROSE

 

1 293

Deux chèques ont été remis, en présence de M. Daniel Benquet, Maire de Marmande, et Martine Calzavara, Adjointe au Maire à la vie sociale, Solidarités, à la Ligue Contre le Cancer, un chèque de 802,50 € par les associations sportives Marmandaises et un chèque de 1000 € par le Centre Communal d'Action Sociale de Marmande.
Encore un grand bravo à tous les participants de la "Filhole pour Elles" qui ont permis cet élan de générosité et de soutien. Merci à l’OMS de Marmande et un merci particulier pour Jacques Lafuge du CCM47, qui a permis avec l’organisation de sa randonnée cyclotouriste de récolter 160€

=► Communiqué de SPORTFUL France

Club Cycliste Marmande : 2018, nous avons fixé de gros objectifs !
Avec près de 200 licenciés, ce club formateur ne compte pas s'endormir ! L'assemblée générale très positive s'est déroulée ce matin dans une ambiance motivée et surtout axée sur l'avenir.
Du BMX au Cyclocross, de la piste au VTT, le CCM accueille les jeunes débutants de l'école de vélo aux Elites les plus expérimentés.
Parmi tous les objectifs fixés en 2018 par le président Anthony Langella, Sportful France a d'ores et déjà répondu présent le 1er Avril. Sportful France sera donc partenaire de la fédérale juniors Fédération Française de Cyclisme (FFC) organisée à Marmande Lot-et-Garonne, le Département Région Nouvelle-Aquitaine. Autour de cette épreuve sera également organisée une épreuve cadets, minimes et peut- être école de vélo.

Nicolas Reverte ambassadeur de Sportful France a déjà répondu présent pour cette superbe manifestation !
Sportful France et Sportful souhaitent au CCM47 une très bonne préparation pour cette nouvelle saison !

 

1 283                         Sportful

Un grand merci à Jérémy crépelière !!

=► Compte rendu, par GUY DAGOT, de l'Assemblée générale du comité du Lot et Garonne FFC

 

Assemblée générale du comité du Lot et Garonne Petit, dynamique, objectif  mais soucieux tel est le comité du Lot et Garonne FFC… En ce vendredi 10 Novembre 2017 avait lieu l’assemblée générale du comité dans les locaux du CC Marmande 47 décorés avec passion. La salle était pleine même si quelques clubs […]

Assemblée générale du comité du Lot et Garonne

Petit, dynamique , objectif , mais soucieux tel est le comité du Lot et Garonne FFC…

En ce vendredi 10 Novembre 2017 avait lieu l’assemblée générale du comité dans les locaux du CC Marmande 47 décorés avec passion.

1 279

 

2 238

La salle était pleine même si quelques clubs manquaient à l’appel.

 

3 185

Après les mots de bienvenue d’Anthony Langella dans sa bonne ville de Marmande , Jean Jacques Lassarade établit le rapport moral qui malgré les difficultés montre une augmentation minime certes , de 8 licenciés alors que beaucoup de comités sont en perte !

Les épreuves sur route sont en légère diminution (-3) dût à la nouvelle réglementation concernant la catégorie PC Open.

Cependant , les 6 jours de Damazan rencontrent un franc succés , et les courses classiques (Trophée des Bastides , Tour du Lot et Garonne , Coupe de France dames à Pujols , Trophée du Mont Pujols , la ronde du Queyran , le grand prix de la Tomate souvenir Marino Vérardo ), les championnats d’Aquitaine de VTT à Auradou et ceux de BMX à Marmande , sans oublier les nocturnes de Bruch , Tonneins , Sainte Livrade et le cyclocross de Casteljaloux sont à mettre au rang des succès sportifs et populaires.

 

 

Les bilans financiers très détaillés présentés par Jean Jacques Massou sont en 2 parties : comité du Lot et Garonne et Tour du Lot et Garonne sont en excédent pour le premier grâce au report de l’exercice 2016 et celui du Tour pratiquement équilibré (-166,18).

Cependant il ne faut pas cacher que l’avenir parait moins serein.

Philippe Lefebvre le président départemental qui continue 6 mois de plus, après on verra , … (pas facile de concilier le travail et les charges de plus en plus lourdes concernant la gestion du cyclisme) ne conçoit pas l’avenir sans la présence et l’excellent travail de Gilles Canouet le conseiller sportif départemental. Le succès des 6 jours, du Tour du 47 , les déplacements des jeunes lui doivent beaucoup.

Cependant son emploi était consolidé sur 3 ans, 2018 sera la 3éme année. Qu’en sera-t-il après ? Avec la diminution généralisée des budgets il faudra trouver une solution …

Vincent Dedieu le président régional pense que le CD 47 est un peu à part dans la région avec son dynamisme , le plus petit nombre de clubs et de coureurs et autant de belles épreuves.
La pyramide du nombre des coureurs se rétrécit singulièrement à la base dans la majorité des comités , il serait indispensable que le cyclisme de loisir reparte , mais il faudrait que le vélo retrouve son honneur ! Ensuite , ce n’est pas que pour le cyclisme , mais on peut avoir des inquiétudes avec la disparition des emplois aidés sans qui les associations auront des difficultés à fonctionner.

Un vote à bulletin secret permit d’élire Thibaud Fray au comité directeur , Philippe Lefebvre sera le représentant départemental à l’assemblée générale fédérale et Jean Marc Rouxel sera le représentant départemental au conseil d’administration du comité de la Nouvelle Aquitaine qui sera réunira le 2 Décembre à Taponnat (16).

Pour terminer dans une ambiance plus optimiste les récompenses aux coureurs furent appréciées par les récipiendaires malgré l’absence de quelques-uns.

=► LA SECURITE DES COURSES CYCLISTES SUR ROUTE EVOLUTION DES REGLES DE SECURITE

 

 

L’accident d’Emily RODGER au Tour Cycliste Féminin International de l’Ardèche (TCFIA 2017) met en évidence toutes les difficultés actuelles pour les organisateurs d’assurer la sécurité des courses cyclistes.

1 277

Le TCFIA, c’est le Tour Cycliste Féminin International de l’Ardèche. Emily Rodger a abandonné la course suite à une chute le 5/09/2017. On a tenté d’en savoir plus par rapport aux règles de sécurité des courses cyclistes sur route.

Le régime d’utilisation de la route dit de « priorité de passage » prévu pour veiller à la circulation routière sur le parcours du TCFIA 2017 ne permettait pas d’éviter l’arrivée d’une voiture en sens inverse alors que cette cycliste Canadienne de 34 ans était lancée à pleine vitesse en descente.

Surprise par la présence de ce véhicule sur sa trajectoire, ses manœuvres pour l’éviter ont provoqué sa chute brutale, occasionnant des fractures multiples au niveau de la ceinture scapulaire.

Elle a dû patienter 2h30 sur le bas-côté de la route avant d’être prise en charge par les services de secours selon un article LeDauphine.com.

Jusqu’à présent, trois dispositions pour sécuriser les compétitions sportives sur route

Jusqu’à présent, et jusqu’à l’écriture d’un nouvel arrêté en application du décret du 9 août 2017, c’est le décret 2012-312 du 5 mars 2012 qui fixe les conditions de sécurité des usagers lors d’une compétition sportive sur la route. Il prévoit trois scénarios.

  •  
  •  
  • L’usage privatif des voies publiques met à contribution les forces de l’ordre.

« L’usage privatif de la voie publique » réservé à certaines épreuves

Il est rare qu’une manifestation sur route bénéficie du régime d’usage privatif de la voie publique. Dans ce cas, ce sont les forces de l’ordre qui assurent la sécurité tout au long du parcours. Les organisateurs prennent en charge les frais de cette intervention. Les coûts sont élevés, inabordables pour les manifestations modestes. La vocation du dispositif prévu par la circulaire interministérielle du 6 mai 2013 en application du décret 2012 est de réorienter l’action des forces de l’ordre sur leurs tâches prioritaires plutôt que de se destiner au service d’ordre des épreuves.

La difficile sécurisation des courses sur route

Cependant, dans ces conditions, force est de constater que les organisateurs ont toutes les peines à sécuriser à 100% les parcours des compétitions sur route. Les cyclistes amateurs en sont les principales victimes, comme Emily RODGER.

Un nouveau décret pour renforcer la sécurité des cyclistes

Un nouveau décret, du 09 août 2017,  veut simplifier la police des manifestations sportives. De toute évidence, les services de l’Etat ont compris que la sécurité des participants devait être renforcée. Bien qu’il entre en vigueur immédiatement, les conditions de son application doivent être précisées par un arrêté conjoint du ministre de l’intérieur et du ministre chargé des sports fixant la composition et les modalités de dépôt des dossiers de déclaration. Les manifestations se déroulant dans les quatre mois suivant la publication de ce décret restent régies par les dispositions du décret 2012. Les autorités administratives ont donc jusqu’au 13 décembre 2017 pour proposer un nouveau cadre pratique.

Un nouveau décret pour la sécurité des courses cyclistes

La notice de présentation de ce décret indique que « le code de la route est modifié afin de contraindre les usagers à céder le passage lors du déroulement d’une épreuve » Trois régimes de circulation routière sont prévus.

  • L’interdiction temporaire de circulation en cas de nécessité.
  • La priorité de passage
  • L’usage exclusif temporaire de la chaussée.

L’usage exclusif temporaire de la chaussée

Les deux premiers points figuraient déjà dans le décret précédent. L’usage exclusif temporaire de la chaussée est une évolution importante.

  • Cette disposition permet de neutraliser la chaussée durant le passage de la course de la caravane publicitaire à la voiture-balai.
  • Tout contrevenant est puni d’une amende de 135 euros associée à une perte de points (contravention de 4e classe).
  • Des signaleurs (représentants de l’organisateur agréés) sont chargés d’annoncer l’épreuve. Ils rendent compte aux forces de l’ordre des incidents qui peuvent survenir.

Ce que ça signifie concrètement

Toute la chaussée pourra être occupée par le peloton sans que les compétiteurs n’aient à se soucier de la présence d’un véhicule en sens inverse. Les voitures sont contraintes de s’arrêter. En cas d’accident, leur responsabilité est engagée en cas de refus d’obtempérer.

Une décision du préfet

Toutefois, il ne faut pas s’emballer. Le régime de circulation de chaque épreuve sera déterminé par le Préfet qui aura à apprécier la demande d’autorisation de la course au regard des caractéristiques de la course et de son déroulement et des enjeux de sécurité routière. Ainsi, ce n’est pas parce qu’un organisateur demande l’usage exclusif temporaire de la chaussée qu’il est accordé. De nombreuses épreuves continueront à bénéficier du régime de la priorité de passage.

Un décret qui accentue la sécurité des participants

Quoi qu’il en soit, peu importe le régime, la sécurité des participants ne peut souffrir d’aucune faille. Il n’est pas supportable qu’une personne parte de chez lui sur deux jambes et rentre en fauteuil roulant.

Accentuer la formation des signaleurs…

Chaque organisateur doit s’assurer que la sécurité des courses cyclistes est active et pas simplement un point de la demande d’autorisation administrative de la course.

  • Les signaleurs – représentants de l’organisateur sur le parcours – doivent prendre conscience de l’importance de leur rôle et de l’étendu de leurs responsabilités.
  • Les usagers de la route doivent être informés de la tenue d’une course cycliste par toutes les voies de publicité possibles.

…et l’information des participants

  • L’organisateur doit s’assurer que les compétiteurs ont pris conscience des règles de sécurité régissant la course. On pense notamment aux courses internationales où tous les participants ne comprennent pas le français et/ou manient mal l’anglais. Il ne doit y avoir aucune zone d’incompréhension, d’autant plus que les règles peuvent varier d’un pays à l’autre. Il en va de la sécurité des courses cyclistes et donc des cyclistes.

Dans le domaine de la sécurité, nul n’est totalement maître des événements. Mais s’il y a un domaine qui doit mobiliser toute l’énergie des organisateurs c’est bien celui-ci.

=► ASSEMBLEE GENERALE DU COMITE D’AQUITAINE SAMEDI 04 NOVEMBRE 2017

 

L'Assemblée Générale du Comité d'Aquitaine de Cyclisme s’est tenue le samedi 4 novembre, à la salle de la Bergerie du Courneau, à Canéjan.

Il s’agissait de la dernière AG de l’Aquitaine dans cette configuration, le futur verra apparaître la grande région : «  Nouvelle Aquitaine ».

Après les différents votes et leur approbation, les récompenses sont arrivées. Le club de Marmande termine 3ème du challenge pour les Ecole de Vélo et 3ème pour le challenge piste.

 

1 274

Notre trésorière : Leïla Guillot a également été récompensée en recevant la médaille de bronze de la FFC. Nous remercions à cette occasion Philippe Lefebvre Président du Comité du Lot et Garonne et Vincent Dedieu Président du Comité d’Aquitaine.

*********

Juste un clin d’œil pour 2018, nous allons être la plus grande région de France avec 84061km2 c’est-à-dire une superficie supérieure à la Guyane et 5 844 177 habitants au dernier recensement. Le Comité de la Nouvelle Aquitaine aura 12 départements à gérer : La Charente, la Charente-Maritime, la Corrèze, la Creuse, la Dordogne, la Gironde, les Landes, le Lot et Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Deux-Sèvres, la Vienne et la Haute Vienne.

2 13

Vive 2018, un sacré challenge a relever

=► Notre club accepte les "COUPONS SPORT"

Logo coupon sport jpeg

Coupon sport

=► 94ème ASSEMBLEE GENERALE DU CLUB CYCLISTE MARMANDE 47

94ème ASSEMBLEE GENERALE DU CLUB CYCLISTE MARMANDE 47

SAMEDI 18 NOVEMBRE

DE 09H30 0 12H30

 

NOUS VOUS ATTENDONS NOMBREUX A LA

MAISON DE QUARTIER DE MAGDELEINE-MARMANDE

 

Ordre du Jour

I –     Présentation des personnalités par le Président Anthony Langella

II –    Accueil par le Président Anthony Langella

III –   Présentation des recrues 2018 par Damien Larquey et Sébastien Causse

IV –   Déclaration d’ouverture de la 94ème Assemblée Générale du CCM47

V -     Rapport moral par le Président Anthony Langella

VI -    Rapport d’activités par le Secrétaire Général Jean-Marc Rouxel

VII–   Rapport financier par la Trésorière Leïla Guillot

VIII – Rapport sur l’école de vélo par Denis Vidal

IX –   Rapport sur la section UFOLEP par Stéphane Rippes

X –    Rapport sur les résultats FFC 1/2/3 par le DS.  Sébastien Causse

XI -    Rapport sur les résultats minimes/cadets/jun. par le DS Mathieu Toïba

XII -   Rapport de la section cyclo-sport par Jacques Lafuge

XIII -  Rapport de la section BMX par Damien Larquey

XIV – Rapport de la section VTT Trial par Valentin Lemoine

XV -  Fixation des objectifs 2018 par le Président Anthony Langella

XVI -   Constitution du Bureau 2018 par le Secrétaire Général J-M Rouxel

XVII –  Questions diverses

XVIIII -  Récompenses de la section 2017

XIX - Intervention des personnalités institutionnelles

XX – Remerciements  et Clôture de la 94ème AG / pot de l’amitié 

1 2632 2273 176

=► REFLEXION SUR L’EVOLUTION DU BENEVOLAT

 

 

11 9

Le secteur associatif vit un moment clé par rapport à la gestion des bénévoles. En effet, alors que ses missions s’accroissent ou se renforcent, les moyens ne suivent pas et en même temps, les associations existantes notent une baisse du militantisme local, une difficulté à attirer et à intégrer les jeunes alors que les anciens s’essoufflent. Les cadres de financement contraignent aussi certaines associations dans leur développement. Le niveau de responsabilité qui repose sur les épaules des Présidents et membres des bureaux ne cessent de progresser et les tâches administratives suivent une courbe exponentielle.

Le bénévolat est bel et bien à un moment charnière. Mais ce n’est pas tant à proprement parler une chute du militantisme et du nombre de bénévoles auquel les associations doivent faire face qu’à un changement en profondeur des modalités d’engagement des potentiels.

Notre société change, les personnes qui donnent de leur temps et quelques fois de leur argent ont d’autres aspirations. Le niveau de qualification des membres dirigeants, leurs rythmes de vie, leurs aspirations personnelles font que les plus jeunes – mais pas uniquement eux – ne peuvent ou ne veulent plus s’investir selon les modalités et dans les structures telles qu’elles ont existé jusqu’ici. Les changements sous-jacents sont très profonds pour les associations qui existent depuis longtemps et sont parfois mal compris par les plus anciens qui jugent l’engagement actuel non conforme à ce qu’eux en attendent. Une analyse approfondie des motivations de l’engagement des bénévoles peut constituer une première réflexion utile. Ce changement profond est visible dans le vocabulaire utilisé. Au départ, on parlait des «bénévoles» simplement puisque souvent ils constituaient toute la force active même de l’association ; ensuite, une certaine «gestion» des bénévoles est apparue comme nécessaire, mais elle n’a rapidement pas suffit et s’est transformée, dans certaines associations, en «gestion des ressources humaines bénévoles» ce qui permet d’aborder les différents aspects qui la constitue (recrutement, rétention, formation, évaluation, etc.). Toutefois, cette terminologie managériale passe souvent mal dans le secteur associatif centré sur l’humain. Ainsi, les associations émergentes et les associations ayant opéré un changement en profondeur de leur gestion de bénévoles parlent davantage de «dynamisation des bénévoles» ou encore de «nouvelles formes d’engagement». C’est certainement un premier pas vers un développement par le secteur associatif d’approches managériales pensées spécifiquement pour les associations.

Plutôt que parler de la rétention des travailleurs bénévoles, certaines associations  parlent de fidélisation des bénévoles. A priori ces deux notions peuvent sembler analogues et pourtant, ces termes révèlent des conceptions différentes. En effet, si le terme «rétention» montre la volonté de ne pas laisser partir les bénévoles qui ont jusqu’ici été actifs, le terme «fidélisation» renvoie quant à lui à un lien entre l’association et le bénévole qui, bien que très fort, n’en demeure pas moins plus souple. On pourrait en quelque sorte dire que la rétention vise une sorte de lien fusionnel entre l’association et les bénévoles alors que la fidélisation vise un engagement fréquent, sur le long terme mais distinct des autres activités et aspects de la vie du bénévole. Cela peut aussi être interprété comme une manière de viser des bénévoles aux motivations davantage rationnelles et peut-être également centrées sur le «moi»  avec toutes les précautions que cela signifie.

La problématique du recrutement des jeunes bénévoles est emblématique de la nouvelle approche du lien qui se tisse entre les bénévoles et l’association. On retrouve aussi des jeunes dans des associations via leur école, des stages, un engagement pendant qu’ils cherchent un emploi ou encore sur une action ponctuelle. Toutefois, ces formes d’engagement tranchent par rapport aux précédentes puisque cela sous-entend que l’on accepte que des bénévoles puissent massivement s’engager pour une période limitée dans le temps. C’est bien une autre conception qui exige une organisation particulière pour assurer l’encadrement de ces jeunes et qui va agir «comme une bouffée d’oxygène». Or qui dit bouffée d’oxygène, dit également ajustements, changements, remises en question des pratiques de l’organisation. Ce faisant, l’association se met donc en marche vers des modifications qui peuvent être importantes dans sa structure, dans ses modalités de fonctionnement ou encore dans ses actions.

S’il semble que ces remises en question apportent les éléments qui permettent à l’association de poursuivre sa mission, il n’empêche qu’elles risquent d’être sources de conflit et même de souffrance pour les plus anciens qui y voient une remise en cause de leur travail  effectué jusque-là et un éloignement des valeurs de base. Tout cela nous montre qu’il apparait d’autres manières de répondre aux missions tant de l’association (actions, recherche de sponsors, apport d’expertises pertinente pour l’association via les stagiaires ou tout autre type de contrat par exemple, etc.) que du bénévolat (ouverture vers un public plus large, cohérence avec les parcours de vie des bénévoles, etc.). Je pense qu’il y a un risque et on peut craindre que la «professionnalisation» de la gestion des ressources humaines engendre formalisation, contrôle et centralisation du pouvoir. Toutefois, et pour rester optimiste,  certaines expériences peuvent être très positives même si les inquiétudes par rapport à l’introduction de nouvelles manières de faire sont tout à fait légitimes dans un secteur qui s’est construit autour des valeurs de l’humain, de la solidarité, de la démocratie interne et de la créativité (initiatives spontanées). Il est dès lors important d’éviter de verser dans le recours à tout crin à des outils adoptés sans prise de conscience de leurs impacts. L’enjeu d’une gestion des ressources humaines bénévoles  est dès lors triple :

• Quel degré de formalisation viser pour se dégager de l’informel et de l’affectif à outrance sans verser dans une approche technocratique ?

• Comment mettre en place les mesures pour respecter l’humain et la mission ?

• Comment ne pas verser dans une centralisation du pouvoir et une course au contrôle qui vont à l’encontre des principes de démocratie interne ?

                               

Seule la référence en permanence à la mission et aux valeurs de l’association peut permettre de relever ce triple défi. Il est dès lors compréhensible que lorsque la (les) mission(s) ne sont pas clairement définies et/ou pas connues de tous, lorsque les valeurs du secteur ainsi que celles spécifiques à l’association ne sont pas identifiées et communiquées, avancer dans ce que l’on nomme «professionnalisation du secteur» présentent des risques pour les fondements même de l’association. C’est pour ce faire qu’une analyse organisationnelle (diagnostic), stratégique (centrée sur la définition de la mission, de la vision et des valeurs) et une conduite du changement permet d’avancer dans ce sens. Par contre, ce qui change, c’est incontestablement la nature du lien entre le bénévole et l’association. La réflexion qui a mené certaines associations à changer profondément leurs manières de faire a porté sur ce lien entre bénévoles et association : ce qui les relie, comment il les relie, pourquoi il les relie, mais aussi qui ce lien relie, c’est-à-dire le profil, les attentes, les envies des bénévoles potentiels. Et le changement est ici de taille, puisque le lien demandé est bien davantage un lien individuel entre le bénévole et l’association qu’un lien entre le bénévole et un collectif.

Ne faudrait-il pas analyser les motivations qui poussent les bénévoles à s’engager et dès lors de travailler sur l’adéquation entre ce que le bénévole cherche et ce que l’association propose. Ceci pourrait d’ailleurs constituer la base d’un exercice de réflexion sur la gestion des bénévoles dans chaque association. Pour aller plus loin sur le sujet, il conviendrait d’analyser de manière plus détaillée, et sur le terrain, les nouvelles pratiques des associations, en allant à la rencontre des bénévoles et des salariés (s’il y en a) pour connaître la manière dont ils vivent ces changements. Il serait également intéressant d’étudier de manière plus approfondie l’évolution des profils des bénévoles et des salariés dans les associations, en étudiant notamment l’impact de l’élévation des qualifications, des nouvelles formes de vie en couple, en famille, des nouvelles technologies (notamment des réseaux sociaux), etc. sur l’engagement et le militantisme des bénévoles. Il serait également intéressant de se pencher sur le niveau de pénibilité de certaines activités bénévoles et d’analyser comment elle peut être accompagnée afin d’affiner la question du recrutement et de la fidélisation des bénévoles.

Un dernier point : ne pourrait-on pas former nos bénévoles, par exemple,  mettre ne place un site internet au niveau du Ministère de la Jeunesse et des Sports reprenant toutes les formations accessibles pour les responsables de bénévoles et pour les volontaires eux-mêmes. Enfin, le développement de modules de formation, gratuits ou à des prix abordables, à destination de bénévoles sur des thématiques communes à différentes associations sportives, il y aurait des troncs communs et des modules de spécialisation.

Un dernier point et non des moindre : penser toujours à remercier les actions des bénévoles quelles qu’elles soient et ceci ne relève absolument pas de la démagogie, mais bien du respect.

                             2 225                                                                3 10

La discussion est ouverte

JMR                                 

=► 3ème RANDONNE ROMAIN GUILLEMOIS A HAUTEVIGNES SAMEDI 21 OCTOBRE 2017

 

Malgré le temps incertain et puis la pluie, ils étaient une centaine de cyclistes et/ou amis pour participer à cette journée conviviale qui revêtait un double impact : traditionnellement cette manifestation marque la fin de la saison cycliste, mais surtout c’était l’arrêt de la carrière professionnelle de Romain.

L’ami Gérard Martet a animé toute cette fête, car c’en était une, ainsi que la soirée.

1 260La 3ème affiche pour la dernière édition

2 223Son club de supporter, ici à Nogaro

 

3 173Le départ dans la commune de Hautes Vignes chez Romain.

 

4 130Fiers d’être présent

 

5 76Les deux compères Alan et Lénaïc

 

6 44Lucas Prémaor et Lilian Langella

 

7 30Les jeunes du CCM47

 

8 24Il va y avoir du « jaja » à la cave dans la famille Langella

 

9 20La dernière course : le Chrono des Nations aux Herbiers le 15/10/2017.

 

10 14

C’est la coutume pour un coureur à la fin de sa carrière, il accroche son vélo symboliquement, demain est un autre jour Romain. On retrousse les manches et forza sur la reprise des études en vue de l’obtention d’un diplôme d’ingénieur, BONNE CHANCE ROMAIN.

=► OCTOBRE ROSE - Mercredi 18 octobre

1 256

Une femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.
Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie.

En octobre 2017, pour la 24ème année consécutive en France, la campagne de lutte contre le cancer du sein, organisée par l'association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! Vous propose de lutter contre le cancer du sein en vous informant et en dialoguant ou en participant à des manifestations de tous ordres.

De grands évènements ont marqué les différentes campagnes d'octobre de ces dernières années, comme les flashs mobs au Trocadéro et au musée du quai Branly en 2008 et en 2009 avec de grands lâchers de ballons ; l'évènement "Avec Vous au Grand Palais", en partenariat avec la RMN en 2011 et "Jardins d'Espoir" en 2013, qui a mobilisé près de 15 monuments et sites nationaux, en partenariat avec le CMN.

Depuis 2014, la Tour Eiffel s'illumine de rose pour lancer de manière forte et symbolique la campagne d'Octobre Rose.
En 2015, l'Association a mis en place pour la première année un village d'informations avec animations, films et tables-rondes.
En 2016la campagne de sensibilisation Ma vie en rose… Il faut que ça continue relayée par un affichage national de plusieurs visuels mettaient en scène des femmes de tous horizons et de tous âges.

#RubanRose25

Octobre 2017 voit la 24ème campagne française d'information sur le dépistage précoce et de lutte contre le cancer du sein, organisée par l'association Le Cancer du Sein, Parlons-en !. C'est aussi l’occasion, avec la célébration des 25 ans du Ruban Rose, de rappeler que, depuis 25 ans, des chercheurs, des médecins, mais aussi des partenaires et des particuliers s’investissent dans la lutte contre le cancer du sein, en faisant progresser la recherche à travers des projets innovants et en la soutenant financièrement.

Si d’importants progrès dans la recherche ou pour l'accompagnement des malades ont été réalisés en un quart de siècle, il est indispensable de continuer le combat contre la maladie. C'est aussi la vocation de l'Association, qui depuis 2004 a concrétisé cet engagement en faveur de la recherche, grâce à ses Prix Ruban Rose qui ont financé cette dernière en lui reversant plus de deux millions d'euros.

 

LE CLUB CYCLISTE MARMANDE 47 ET SA SECTION CUYCLOTOURISME A MIS EN PLACE UNE ACTION.

2 221

PHOTO PRISE PLACE CLEMENCEAU A MARMANDE

Les Cyclos du CCM 47 dirigés par le responsable de la section Jacky LAFUGE, accompagnés par d'autres Amis De Virazeil, Varés et de La Réole ont participé à une randonnée organisée par le CCM 47 dans le cadre des manifestations "OCTOBRE ROSE".
Une participation financière de 2€ (minimum) était demandée à chaque Cyclo.
La somme recueillie est de 150 €, elle sera intégralement reversée à Ligue contre le Cancer par l'intermédiaire de l'OMS De Marmande.
Sincères remerciements aux Cyclos pour leur générosité.

3 171

=► 1er TRIATHLON DES CADETS DE GASCOGNE DIMANCHE 08 OCTOBRE 2017

 

Il s’est déroulé sur le superbe site du lac de Clarens à Casteljaloux.

1 252L’équipe constituée d’Aurore Bazin, Denis Labardin, Julien Lambourg et Sébastien Causse

 

2 219L’équipe prête  à affronter l’élément liquide

 

3 169On attend le 4ème pour le départ sur la partie cyclisme

 

4 128Les muscles sont durs pour la partie course à pieds

 

5 75

Sébastien Causse le Directeur Sportif du CCM47 a entraîné son équipe sous les couleurs de Marmande

 

6 43Franchissement de la ligne au complet

Superbe organisation, expérience à renouveler